/finance/business
Navigation

Les employés de la Banque Laurentienne veulent conserver leur syndicat

Banque Laurentienne
Photo Archives / Reuters

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les employés de la Banque Laurentienne ont voté majoritairement afin de conserver leur syndicat en janvier dernier, a annoncé le Conseil canadien des relations industrielles mercredi.

Le Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB) a indiqué, par voie de communiqué, que la Banque Laurentienne cherchait à se débarrasser du syndicat pour «procéder à une transformation visant à réduire le service bancaire au comptoir, abolir la sécurité d'emploi et avoir la main mise sur les salaires et le bonus aux employé e s».

Une requête visant à révoquer le syndicat avait été déposée en novembre 2017. Toutefois, 800 salariés sur 1305 ont voté en faveur du maintien du syndicat.

«Ce vote démontre l'importance d'avoir un syndicat dans le secteur bancaire. Avec l'ensemble de nos membres à la Banque Laurentienne et plusieurs composantes du Mouvement Desjardins, le SEPB constitue une vraie force pour les salarié-e-s de ce secteur», a affirmé Kateri Lefebvre, directrice générale du SEPB-Québec, dans un communiqué.

Le syndicat devra maintenant tenter d'en venir à une entente avec l'employeur quant à la prochaine convention collective des employés de la Banque Laurentienne.