/entertainment/shows
Navigation

Olivier Dufour se tourne vers l’Asie

Trois spectacles multimédias seront présentés en Chine

The Gates of Oniria
Image courtoisie Dufour – Maison de création Une image du premier volet du spectacle multimédia The Gates of Oniria, qui sera présenté au parc East Lake, à Wuhan en Chine. Il s’agit d’une création de Dufour – Maison de création.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir essuyé de nombreux refus pour obtenir du financement, Olivier Dufour se tourne vers l’Asie, où trois de ses projets de création seront présentés d’ici 2020.

« J’aurais aimé développer ces projets au Québec, mais je n’arrive pas à les financer. On s’est fait dire non partout. On devait assurer qu’ils étaient pour être achetés afin d’obtenir du financement. Il faut être capable d’admettre qu’on n’est pas le pays le plus riche au monde et que financer de la culture et du show-business, ici, ce n’est vraiment pas facile », a-t-il laissé tomber sans amertume, dans les bureaux de Dufour – Maison de création, dans le quartier Saint-Roch.

Le créateur explique qu’il n’a pas été en mesure, l’été dernier, de tester le spectacle multimédia Reflex, tel qu’il était prévu. Une sorte de Moulin à images à petite échelle avec des œuvres numériques projetées sur des façades d’édifices.

The Gates of Oniria
Image courtoisie Dufour – Maison de création

« On a demandé des sous à la Ville de Québec et on n’en a pas eu. On aurait aimé démarrer ces projets à Québec, mais nous allons les lancer en Asie. Je ne pensais pas que c’était pour se passer de cette façon. La vie est pleine de surprises et on a saisi ces opportunités », a-t-il lancé.

Des visites régulières à Shanghai et à Tokyo ont amené la signature de contrats pour la réalisation de concepts qui ont été élaborés par son équipe.

Le spectacle La Nuit est une expérience immersive alliant théâtre, cinéma et multimédia et qui permet aux participants de vivre toutes sortes d’émotions, comme le cauchemar, le désir et le rêve. Il sera inauguré au Musée d’art moderne de Shanghai en décembre 2018.

Il pourrait ensuite se retrouver à l’affiche dans d’autres musées en Chine et faire partie d’un tout nouveau concept pour l’aéroport de Hong-Kong, qui deviendra le deuxième plus gros terminal au monde.

The Gates of Oniria
Image courtoisie Dufour – Maison de création

Un Harry Potter à la chinoise

Un tout premier volet de l’aventure The Gates of Oniria, intitulé The Light Growers (Cultivateurs de lumière) animera en 2018 ou 2019 le parc East Lake à Wuhan en Chine.

« Les gens vont circuler dans un parcours d’une cinquantaine de minutes et ils assisteront, ensuite, à un spectacle sur un lac. Il va y avoir un restaurant-bar-cocktail dans une forêt de cèdres où les gens pourront aller boire quelque chose. C’est un spectacle qui va au-delà d’un truc de lumières en forêt », a décrit Olivier Dufour.

The Gates of Oniria
Image courtoisie Dufour – Maison de création

Le créateur n’est pas certain que l’objectif du promoteur, qui est de présenter The Gates of Oniria en septembre prochain, est réalisable.

« Il y a encore beaucoup à faire. Il faut tout aménager et il n’y a pas d’électricité d’installée », a-t-il dit.

Dufour – Maison de création travaille aussi sur un spectacle qui mettra en vedette 50 personnages et des chevaux, qui pourrait être présenté à partir de février 2020 à Chengdu en Chine.

« C’est l’histoire des Trois Royaumes avec des combats épiques entre trois armées. Les enfants apprennent cette histoire à l’école et tout le monde la connaît. C’est un show de type fantastique, un genre de Harry Potter à la chinoise », a-t-il indiqué.