/sports/jo
Navigation

Patinage artistique: Duhamel et Radford en bronze

Julianne Séguin/Charlie Bilodeau au 9e rang

Coup d'oeil sur cet article

GANGNEUNG | Le duo Meagan Duhamel et Eric Radford a retrouvé sa place dans les hautes sphères mondiales du patinage artistique en s'adjugeant mercredi la médaille de bronze au Palais des glaces de Gangneung.

Troisième après le programme court de la veille, la paire canadienne a enregistré le deuxième meilleure score du programme libre (153,33 points), ce qui l'a toutefois laissé à court des Chinois et champions du monde en titre, Wenjing Sui et Cong Han, qui ont pris le deuxième rang. La médaille d'or est allée aux Allemands Aljona Savchenko et Bruno Massot, qui ont transformé leur quatrième place du programme court en victoire, grâce au meilleur pointage du programme du jour avec 159,31 points.

«Heureuse pour le reste de ma vie»

À leurs derniers Jeux olympiques, le couple d'Ontariens basés à Montréal a rappelé son appartenance à l'élite internationale après avoir dû se contenter du septième rang aux championnats du monde de 2017. Une hernie discale qui ennuyait Radford à cette époque les avait empêchés de décrocher un troisième titre mondial de suite.

«Nos performances des dernières semaines, et particulièrement ici aux Olympiques, résument parfaitement ma carrière au patin. Je file comme une patineuse complète maintenant et ça va me rendre heureuse pour le reste de ma vie», a exprimé Duhamel, quelques minutes après être descendue du podium.

«Cette sensation va m'accompagner pour toujours», a renchéri Radford, les yeux dans l'eau.

Sacrés champions canadiens pour une huitième fois il y a un mois à Vancouver, les deux complices avaient pris le septième rang aux Jeux de Sotchi.

L'autre couple canadien impliqué dans le concours, Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro, a terminé 11e.

Séguin/Bilodeau 9e

Un peu plus tôt, sous les yeux du président du CIO Thomas Bach venu assister au spectacle, Julianne Séguin et Charlie Bilodeau ont livré une prestation qui leur a valu le neuvième rang. Douzième après le programme court de la veille, le duo a enregistré un pointage de 136,50 au programme libre pour un cumulatif de 204,02 points, éclipsant leurs meilleurs scores de la saison.

Quand la musique s'est tue pour clore leur performance, Bilodeau a embrassé sa partenaire et levé les bras vers le ciel avant d'envoyer une bise à son père décédé il y a quatre ans.

«C'est tellement d'effort, de sacrifices, d'années de travail et de plein de choses, en fait. C'est apprendre avec les embûches que la vie nous a apportées et passer par-dessus, puis se retrouver plus fort par la suite pour atteindre nos buts. C'était le point culminant de toute notre carrière ici. C'était un moment vraiment émotif», a commenté avec aplomb le patineur originaire de Trois-Pistoles.

Cette même histoire se bonifiera assurément dans quatre ans à Pékin.