/sacchips/zoneassnat
Navigation

Robert Lafrenière devrait se prendre un 6/49, ironise Pascal Bérubé

Robert Lafrenière, commissaire à la lutte contre la corruption
Photo Pierre-Paul Poulin / Le Journal Robert Lafrenière, commissaire à la lutte contre la corruption

Coup d'oeil sur cet article

Le leader parlementaire de l’opposition officielle, Pascal Bérubé, a imaginé la réaction du patron de l’Unité permanente anticorruption (UPAC), Robert Lafrenière, lorsque l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi 107, mercredi, rendant le corps de police indépendant.

«Je vais prendre un 6/49» – Robert Lafrenière, a écrit le député péquiste Pascal Bérubé sur Twitter, en supposant la réaction du dirigeant du corps de police.

Sans réclamer sa démission, le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, a déclaré, plus tôt en journée, que si son parti prenait le pouvoir, il mettrait fin au contrat de M. Lafrenière à la tête de l’UPAC.

Le PQ et les autres partis d’opposition ont voté contre le projet de loi 107.