/sports/hockey
Navigation

Tournoi international pee-wee: défaite crève-cœur des petits Remparts

Les petits Remparts n’ont pas été en mesure de l’emporter pour leur coéquipier Tommy Cantin, à l’hôpital en raison d’une appendicite.
Photo Jean-François Desgagnés Les petits Remparts n’ont pas été en mesure de l’emporter pour leur coéquipier Tommy Cantin, à l’hôpital en raison d’une appendicite.

Coup d'oeil sur cet article

Les petits Remparts étaient en voie de l’emporter pour leur coéquipier Tommy Cantin, à l’hôpital en raison d’une appendicite, mais ont échappé une avance de deux buts avec un peu plus de deux minutes à faire en troisième période pour finalement s’incliner en tirs de barrage face aux Cataractes de Shawinigan.

Les petits Diables rouges menaient 3-1 avec 2 min 27 s à faire au match, mais les Cataractes ont renversé la vapeur avec deux buts en 38 secondes pour forcer la tenue d’une période de prolongation qui, au final, n’a pas fait de maître. Les jeunes Cats ont ensuite mis la touche finale à leur remontée en tirs de barrage.

EFFORT

Évidemment, la déception était vive autant chez les entraîneurs que chez les joueurs des favoris locaux après cette défaite crève-cœur.

« J’aurais aimé que le fait que Tommy est à l’hôpital nous serve de motivation et qu’on la gagne pour lui. Il est à l’hôpital, mais personne n’a mis autant de cœur et de travail que lui », a mentionné l’entraîneur des Diables rouges, Francis Lemieux, après la rencontre.

Ce dernier regrettait l’effort global de ses troupiers.

« On ne la méritait pas du tout. Eux, ils l’ont méritée. Ça s’est terminé comme ça devait se terminer. Même si on a pris l’avance, on n’a pas joué comme on est capables de jouer. Une victoire, ça se travaille et on ne l’a pas fait ce soir. Ça nous a coûté cher en fin de match. »

Maël Lavigne, Matthieu Tremblay et Emmanuel Vermette ont marqué pour les petits Remparts tandis que la réplique est venue des bâtons de Félix Lacerte, Mathias Lacoursière et Eliott Robert.

Les petits Remparts délaisseront maintenant le chandail des Diables rouges pour reprendre leur identité de Cyclone du SSF-Québec. De leur côté, les Cataractes de Shawinigan affronteront le Collège français de Longueuil ce soir, à 18 h. Ces derniers connaissent un excellent début de tournoi. En deux matchs, ils ont inscrit 15 buts et n’en ont accordé qu’un seul.

EN BREF

Les amateurs ont jusqu’à ce soir 20 h pour participer à l’encan silencieux se déroulant cette année sur le thème des héros du passé. Les chandails autographiés de Bobby Orr, Rogatien Vachon, Dominik Hasek, Luc Robitaille, Chris Chelios et Paul Coffey, notamment, sont mis à l’enchère... La meilleure équipe aux États-Unis, le Mission de Chicago, n’a fait qu’une bouchée des Stars de Long Island au compte de 8-1. Rappelons qu’ils ont perdu leur première rencontre face aux Sabres de Buffalo... La prestation offensive de la journée revient aux Mooseheads d’Halifax, qui ont vaincu les Northstars d’Anchorage 12-1.

Classe AAA - Les Nordiques trouvent leur rythme

Après un faux-pas dimanche dernier lors de leur premier match du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec au Centre Vidéotron, les petits Nordiques ont retrouvé leur rythme hier soir, défaisant les Blues de St-Louis au compte de 3-2 dans le dernier match de la soirée au Pavillon de la Jeunesse.

Les deux formations se sont échangé un but en première période et il a fallu attendre le début du troisième tiers pour qu’une formation brise l’égalité quand Kaedan Hawkins a fait 2-1 St-Louis.

David-Alexandre Coulombe a toutefois remis les pendules à zéro en avantage numérique puis, moins d’une minute plus tard, Nicolas Jean a poussé un tir de Tommy Montreuil dans le but pour inscrire le but gagnant.

Tout ça, sans leur entraîneur-chef Daniel Bédard qui a dû s’absenter en raison d’un virus. « Pour que Dan manque un match, il fallait qu’il soit réellement malade. On a dit aux jeunes que le plus beau cadeau qu’ils pourraient lui faire serait de gagner pour être ici demain (ce soir) avec lui », a mentionné l’adjoint de Bédard, Alexandre Capistran-Petit.

VRAIE IDENTITÉ

Pour l’entraîneur, les petits Fleurdelisés ont retrouvé leur identité hier soir. Un bon signe pour le reste de la compétition.

« Je pense que le chemin est ouvert. Ça ressemble plus à notre équipe habituelle. On a une équipe habituellement qui est explosive, on a beaucoup de patin et de talent offensif. Ce talent n’a pas ressorti dimanche dernier, mais d’avoir une victoire ce soir et de marquer trois buts a relancé notre attaque. Daniel et moi avons l’expérience de gagner le Tournoi pee-wee en passant par la porte d’en arrière. On leur a dit que c’est possible, il faut seulement continuer de travailler », a ajouté Capistran-Petit.