/sports/opinion/columnists
Navigation

À venir: Canadien-Nordiques!!!

On voit la Sud-Coréenne Choi Minjeong devant la Québécoise Kim Boutin... avant d’être disqualifiée.
Photo Ben Pelosse On voit la Sud-Coréenne Choi Minjeong devant la Québécoise Kim Boutin... avant d’être disqualifiée.

Coup d'oeil sur cet article

PYEONGCHANG | J’ai dû voir vingt fois à la télé coréenne, sans doute plus, l’incident impliquant Kim Boutin et la jeune Coréenne Choi. De tous les angles possibles, il m’a toujours semblé que Choi en sortie de virage exerçait une petite poussée forçant Boutin à se dégager.

Honnêtement, il y a 20 ans, Choi s’en serait tirée. Et les Coréens seraient fous de joie avec la médaille de leur chouchou. Mais si la Ligue nationale de hockey a été capable de contrer l’obstruction en appliquant plus sévèrement les règlements, les dirigeants du patinage de vitesse ont pris la même décision. Il n’y aura plus de Kathy Turner.

Maintenant, il va se passer quoi lors de la prochaine course de Kim Boutin ? Si on se fie aux images de la télé coréenne, ça va être un gros match du Vendredi saint entre le Canadien et les Nordiques.

Et vous vous rappelez que toutes les folies passionnées de l’époque avaient tourné à l’avantage du CH.

Le mot d’ordre dans l’équipe canadienne est de rester calme. Si la foule est hostile comme on s’y attend, ce sera à Kim Boutin et aux entraîneurs à rester dans leur bulle. Chose certaine, les menaces proférées par les fans n’influenceront pas, dans le sens désiré par les Coréens, le jugement des arbitres. Ça pourrait être le contraire.

Cela dit, il ne faut pas croire que la vie de Kim Boutin est menacée. Ni sa sécurité. Dale Hunter s’est fait dire encore bien pire dans le temps et il est coach et riche aujourd’hui. Et en très bonne santé avec son petit sourire.

Dommage que les deux bodyguards d’Adonis Stevenson ne soient pas à Pyeongchang...