/opinion/columnists
Navigation

Je suis une patente

Coup d'oeil sur cet article

L’État du Delaware va bientôt adopter un règlement (le règlement 225) qui va permettre aux étudiants de choisir eux-mêmes leur sexe et leur race.

Tu es un garçon blanc ? Tu vas pouvoir dire que tu es une fille noire.

Et les profs devront respecter ton choix.

L’IDENTITÉ EN KIT

Ce qui m’amène à me poser plusieurs questions...

Un blanc qui « se sent noir en dedans » pourra-t-il bénéficier des programmes de discrimination positive ?

Un homme qui « se sent femme en dedans » pourra-t-il diriger une organisation féministe ?

Si demain, je déclare que je me « sens amérindien en dedans », pourrais-je vivre dans une réserve et cesser de payer de l’impôt ?

Je vais essayer ça la prochaine fois que je ne trouverai pas de stationnement au centre commercial. Je vais me garer dans les espaces destinés aux handicapés.

« Oui, mais je me sens handicapé en dedans. J’ai deux jambes, mais je me sens cul-de-jatte. »

Dans quelques mois, la Suède sera l’hôte d’un festival de musique pour femmes seulement.

Si je me « sens femme en dedans », pourrais-je y aller ?

Récemment, à Montréal, se tenait le gala Dynastie, récompensant des personnalités issues des communautés noires.

Faut-il être vraiment noir pour recevoir un prix Dynastie, ou suffit-il de se « sentir noir » ?

Si la race et le sexe ne sont pas des réalités physiologiques et biologiques, mais des « constructions » mentales, est-ce à dire que je peux changer de sexe et de race aussi souvent que ça me tente ?

Aujourd’hui, je suis une femme asiatique, demain, je serai un homme noir ?

Et que dire de l’âge ?

Le monde est rempli de vieux qui se sentent jeunes et de jeunes qui ont une « vieille âme ».

Pourrait-on être membre de la FADOQ à 25 ans ?

APPROPRIATION CULTURELLE EXTRÊME

Tant qu’à faire, pourquoi ne pas jeter le concept d’identité par la fenêtre ?

On sera tous des patentes.

Plus de femmes, plus de gais, plus de musulmans, plus de jeunes, plus de pères ou de mères — que des patentes.

C’est Justin qui va être content !

Lui, c’est la patente en chef. Hindou lundi, sikh mardi, derviche tourneur mercredi, grand manitou jeudi, dernier des Mohicans vendredi...

Tous les personnages de Tintin réunis dans un seul homme.

Raoul Duguay avait raison. Toutte est dans toutte.

Cela dit, il y a quelque chose que je ne comprends pas...

Quand un blanc fait du yoga, on dit qu’il fait de l’appropriation culturelle car le yoga « appartient » aux Indiens.

Mais je pourrais dire que je suis indien même si je suis blanc ?

Me semble que c’est la pire appropriation culturelle de toutes, non ?

Je n’ai pas le droit de faire des sushis... Mais je peux dire que je suis japonais ? Je peux m’approprier l’identité d’un peuple ?

Ben coudonc.

CHAPEAU LES PATENTES !

Il y a quelques jours, le ministère de l’Éducation a lancé le concours Chapeau les filles ! pour encourager les filles à persévérer jusqu’à l’obtention de leur diplôme.

Cela, même si ce sont surtout les garçons qui décrochent...

Les garçons qui se sentent filles pourront-ils y participer ?