/entertainment/stage
Navigation

Le succès inespéré de J’aime Hydro

La pièce documentaire reviendra à Montréal, chez Duceppe, en avril 2019

Christine Beaulieu a donné plus d’une cinquantaine de représentations de J’aime Hydro, une pièce qui a reçu diverses récompenses, dont le prix du meilleur spectacle 2016-2017 de l’Association québécoise des critiques de théâtre.
Photo courtoisie Alexi Hobbs Christine Beaulieu a donné plus d’une cinquantaine de représentations de J’aime Hydro, une pièce qui a reçu diverses récompenses, dont le prix du meilleur spectacle 2016-2017 de l’Association québécoise des critiques de théâtre.

Coup d'oeil sur cet article

Succès improbable des dernières années au théâtre, la pièce J’aime Hydro défie tous les pronostics, elle qui vient d’être ajoutée à la programmation hors série de Duceppe pour le printemps 2019. Comment un spectacle documentaire sur l’hydroélectricité, et d’une durée de quatre heures, peut faire courir autant les foules ?

Après Juste pour rire l’été dernier, c’est au tour de Duceppe de succomber à la pièce J’aime Hydro. En avril 2019, le réputé théâtre montréalais accueillera quatre représentations de la pièce documentaire, exceptionnellement au Théâtre Maisonneuve.

« Notre première décision en tant que nouveaux codirecteurs artistiques a été de tendre la main à Christine Beaulieu afin qu’elle puisse présenter cette œuvre percutante et nécessaire à un large public », a dit David Laurin, codirecteur artistique de Duceppe avec Jean-Simon Traversy.

Jointe par Le Journal, la comédienne Christine Beaulieu, que l’on peut voir présentement au petit écran dans la série Hubert et Fanny, indique que cette nouvelle collaboration avec Duceppe est « assez extraordinaire ». « On trouvait important de revenir à Montréal, car il y a encore beaucoup de gens qui n’ont pas vu le spectacle. À force de faire J’aime Hydro, je me suis aperçue que mon public cible était très vaste et diversifié. »

Quête personnelle

Depuis sa création, en juin 2016, Christine Beaulieu a donné plus d’une cinquantaine de représentations de J’aime Hydro. En comptant la tournée provinciale de l’an prochain, qui sera bientôt annoncée, le spectacle atteindra probablement les 100 représentations, une longévité inespérée.

« Au théâtre, malheureusement, on joue un spectacle durant trois, quatre ou parfois six semaines, si on est chanceux, indique Christine Beaulieu [...] Je pensais que les gens allaient aimer ça, c’est tout. J’avais peur que ça ne marche pas, j’étais dans le doute et l’angoisse profonde. »

Qu’est-ce qui explique le succès populaire de J’aime Hydro ? Face à cette question, la comédienne répond d’abord que le public a besoin de se faire parler d’une façon sincère, avec candeur. « Il n’y a pas d’objectif caché, pas de manigance. »

Message d’espoir

Aussi, les spectateurs aiment suivre « la quête personnelle de Christine », mentionne la comédienne. « On voit quelqu’un qui part de zéro, qui doute, qui ne veut pas nécessairement faire ça. Plus elle apprend des choses, plus elle devient forte. C’est un message d’espoir assez extraordinaire. »

Les divers projets découlant de J’aime Hydro ne cessent de se multiplier. Après la parution d’un livre, l’automne dernier, l’équipe de la pièce travaille présentement sur l’enregistrement d’un podcast et sur la production d’un long métrage. Des pourparlers sont aussi en cours pour une captation télé du spectacle chez Duceppe.


♦ Quatre représentations de J’aime Hydro seront présentées au Théâtre Maisonneuve, du 17 au 20 avril 2019, dans le cadre de la programmation hors série de Duceppe. Les billets seront mis en vente demain midi au duceppe.com.