/entertainment/radio
Navigation

[AUDIO] Fugueuse: Ludivine Reding reçoit entre «150 et 300 messages par jour» sur les réseaux sociaux

Ludivine Reding, l’interprète du rôle-titre dans Fugueuse, doit aussi gérer les messages reçus sur les réseaux sociaux.
Photo Dario Ayala Ludivine Reding, l’interprète du rôle-titre dans Fugueuse, doit aussi gérer les messages reçus sur les réseaux sociaux.

Coup d'oeil sur cet article

L’engouement autour de la série Fugueuse de TVA ne retombe pas. Ludivine Reding, l’interprète du rôle-titre, doit aussi gérer les messages reçus sur les réseaux sociaux.

«C’est vraiment intense. Je dois recevoir entre 150 et 300 messages par jour, explique-t-elle en entrevue au Show du matin de KYK Radio X, à Saguenay. Des gens me prennent pour Fanny. Des gens me racontent leurs histoires, des témoignages, c’est vraiment touchant.»

Interrogée sur de possibles messages négatifs, notamment à la suite des scènes de nudité qui ont provoqué de nombreuses réactions, Ludivine Reding semble avoir été épargnée. «C’est vraiment moins que ce que je pensais, raconte-t-elle. Finalement, ce n’est vraiment pas si pire. Ça se compte sur les doigts de la main, les messages déplacés que j’ai reçus.»

Sur les réseaux sociaux, les messages sont divers: «Il y en a, c’est des appels à l’aide, mais c’est plus des jeunes filles de 12 ans, qui me disent: “Ça ne va pas bien à la maison, mais, à cause de Fugueuse, je n’ai plus envie de fuguer, mais aide-moi.” Je les réfère à Tel-jeunes.»

«Les autres, c’est des femmes de 25 ans et plus qui me disent: “Moi, j’ai vécu exactement ce que Fanny a vécu”, ”Merci pour la série, c’est réaliste”, ou: “J'aurais tout donné pour qu’une série, quand j’avais l’âge où j’ai fait ma fugue, me montre les vraies affaires.”» Des parents lui envoient également des messages de remerciement.

Pas toujours facile à gérer pour l’interprète de Fanny. «Au début, je me donnais la responsabilité de répondre vraiment à tout le monde, mais, à un moment donné, c’est devenu ingérable, je passais tout mon temps là-dessus, explique-t-elle. Je n’avais plus de vie. Après l’épisode 4, là, ça a vraiment explosé. J’ai comme arrêté de tout regarder, je réponds de temps en temps.»

«C’est sûr que c’est troublant, des fois, de lire des messages comme ça, mais je suis quand même assez terre à terre pour faire la différence entre moi et ce que je lis.»