/entertainment/shows
Navigation

Le successeur de Daniel Gélinas ne sera pas connu avant la 51e édition du Festival d’été

Daniel Gélinas a annoncé son départ du FEQ le 26 juillet 2017.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Daniel Gélinas a annoncé son départ du FEQ le 26 juillet 2017.

Coup d'oeil sur cet article

Trouver un successeur à Daniel Gélinas s’avère plus ardu que prévu. Il faudra même attendre après la 51e édition du Festival d’été, qui aura lieu du 5 au 15 juillet, pour savoir qui sera le nouveau directeur général ou la nouvelle directrice générale.

En entrevue avec Le Journal, le président du conseil d’administration du FEQ, Alain-Jacques Simard, a confirmé que l’équipe en place, menée par le directeur général par intérim, Claude Doré, sera celle qui dirigera les opérations cet été.

« Notre machine est bien rodée. Vous allez voir avec la programmation qu’on va dévoiler, je suis certain qu’on va avoir une 51e édition hors pair. »

M. Simard avait pourtant assuré, lorsque Daniel Gélinas avait annoncé son départ, en juillet dernier, que son successeur serait en poste à temps pour le prochain festival. « On s’attendait effectivement d’avoir le temps de trouver quelqu’un. »

« Des souliers importants »

Or, tout indique que ça ne se bouscule pas pour prendre la tête du FEQ puisque M. Simard a mentionné que l’organisation est « toujours à l’affût de candidats ».

« L’économie va très bien. Alors, des gens qui sont sans emploi ou disponibles, il n’y en a pas tant que ça. Est-ce que les gens trouvent que ce sont des souliers importants à chausser ? Peut-être. »

Alain-Jacques Simard n’a pas voulu dire si des candidats ont été rencontrés depuis le début du processus. À ce sujet, il joue la carte de la discrétion. Il a cependant réaffirmé que la bonne personne peut se trouver un peu partout en province, et pas seulement à Québec.

« La provenance n’est pas une contrainte », affirme-t-il.

Objectif 2019

Tout en précisant que le FEQ ne se donne pas de date limite pour nommer son prochain patron, M. Simard croit qu’il devra être en place pour l’édition 52, en juillet 2019.

« Ce ne serait pas judicieux d’être en intérim trop longtemps », dit-il.

L’automne dernier, le FEQ avait pourvu rapidement le poste de directrice des communications, laissé vacant à la suite du départ de Luci Tremblay, en procédant à l’embauche de Samantha McKinley, une ancienne du Musée de la Civilisation.

La programmation de l’édition 2018 du Festival d’été sera dévoilée le 7 mars.