/news/provincial
Navigation

Un groupe citoyen se bat pour les 30 km/h dans Saint-Jean-Baptiste

Des membres du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste ont accroché, par-dessus un panneau municipal qui limite la vitesse à 50 km/h sur l'essentiel de la rue Saint-Jean, un second panneau indiquant que la limite est plutôt de 30 km/h.
Photo Stevens Leblanc Des membres du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste ont accroché, par-dessus un panneau municipal qui limite la vitesse à 50 km/h sur l'essentiel de la rue Saint-Jean, un second panneau indiquant que la limite est plutôt de 30 km/h.

Coup d'oeil sur cet article

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste (ComPop) réclame que la Ville de Québec réduise la vitesse automobile de 50 km/h à 30 km/h dans l’ensemble des rues du quartier Saint-Jean.

« Il y a un ras-le-bol par rapport à la vitesse et à l’agressivité des automobilistes », a indiqué Marc Boutin du ComPop, jeudi, au moment où le groupe effectuait une « action symbolique ».

Marc Boutin, du ComPop
Photo Stevens Leblanc
Marc Boutin, du ComPop

Un panneau de 30 km/h a été accroché, cachant ainsi le panneau municipal qui limite la vitesse à 50 km/h sur l’essentiel de la rue Saint-Jean.

« Occupation de rue »

C’est pour assurer la sécurité des piétons et pour faire diminuer la circulation de transit dans le secteur que la limitation de vitesse est demandée, a soutenu le groupe citoyen.

Elle devrait toucher toutes les rues qui se trouvent à l’intérieur du quadrilatère formé par les boulevards Honoré-Mercier et René-Lévesque et l’avenue de Salaberry.

« Les rues de nos quartiers sont d’abord et avant tout résidentielles et ne sont pas conçues pour permettre aux automobilistes de rouler à 50 km/h. Il en va de la sécurité des résidents », a ajouté M. Boutin.

Une « occupation de rue » est prévue au printemps pour poursuivre cette campagne qui n’en est qu’à ses débuts, ont ajouté les responsables du Comité.

Des membres du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste ont accroché, par-dessus un panneau municipal qui limite la vitesse à 50 km/h sur l'essentiel de la rue Saint-Jean, un second panneau indiquant que la limite est plutôt de 30 km/h.
Photo Stevens Leblanc

Question récurrente

La question des 30 km/h revient régulièrement sur le tapis à Québec. Lors de la dernière campagne municipale, Démocratie Québec avait promis d’imposer cette limitation dans l’ensemble des rues résidentielles de la ville.

Le maire Labeaume avait cependant soutenu qu’une telle mesure «ne donne rien».

Citant des données de la Table québécoise de la sécurité routière, il avait rappelé que la vitesse moyenne est de 51 km/h dans les zones où la limite est de 30 km/h. Or, la vitesse moyenne est à peine supérieure (53 km/h) dans les zones limitées à 50 km/h, avait-il fait valoir.