/entertainment/shows
Navigation

Un studio de Québec animera les Fingerlings

Squeeze donnera la vie aux petites figurines dans des capsules web diffusées dès ce printemps

Fingerlings
Photos courtoisie Squeeze Le studio d’animation Squeeze a obtenu le mandat pour créer les animations de capsules des figurines Fingerlings qui devraient gagner en popularité. 

Coup d'oeil sur cet article

Le studio d’animation Squeeze de Québec donnera la vie aux petits animaux Fingerlings qui viennent tout juste d’être consacrés jouets de l’année lors de la dernière édition de l’événement Toy Fair à New York.

Squeeze a obtenu le mandat d’animer ces populaires figurines pour de courts épisodes qui seront diffusés ce printemps sur le web. Il est aussi question qu’ils se retrouvent à la télé.

« Nous sommes fiers et super contents. C’est méga excitant », a lancé, lors d’un entretien, Denis Doré, président-directeur général et cofondateur de Squeeze, une boîte de création située dans le quartier Saint-Roch.

C’est par l’entremise du réalisateur, auteur et producteur Kevin Munroe, qui a travaillé avec le studio de Québec pour le film d’animation Troll: The Tale of a Tail, que Squeeze a obtenu ce mandat.

Kevin Munroe travaille sur l’écriture et la création de l’univers de cette série qui, par la suite, pourrait se décliner sur une multitude de plateformes.

« Kevin a aimé travailler avec nous, il sait ce que l’on peut faire et c’est lui qui a suggéré aux gens de l’entreprise WowWee, les créateurs des Fingerlings, de travailler avec nous pour ce projet », a-t-il expliqué.

Signe que les planètes étaient alignées pour la boîte de création de Québec, Squeeze avait initié certaines discussions, à cet effet, avec les gens de WowWee.

association naturelle

Dans un communiqué de presse, émis jeudi par les gens de Squeeze, Kevin Munroe fait référence à une association naturelle.

« Quand les gens de WowWee m’ont confié la production de contenu animé pour la marque, je me suis tout de suite dit que Squeeze était le studio tout indiqué pour apporter aux Fingerlings un côté fun et une signature fraîche et unique », a-t-il fait savoir.

Les gens de Squeeze travaillent, depuis quelques semaines, sur ce projet.

« Il s’agit de courts épisodes de quelques minutes. On ne sait pas combien il y aura d’épisodes en tout, mais on parle, pour le début, d’une dizaine ou d’une quinzaine de capsules. Les gens de WowWee veulent créer un univers avec les Fingerlings et ils ont une vision à long terme. C’est un projet qui va bouger et évoluer. Ce n’est que le début », a-t-il précisé.

Les premiers épisodes doivent être mis en ligne à la fin avril ou au début de mois de mai.

« Nous sommes capables de nous revirer de bord rapidement. Nous avons, depuis la création du studio, il y a six ans et demi, travaillé sur une soixantaine de projets. C’est rapide comme ça. Nous sommes en mode commando », a-t-il laissé tomber.

Les petites figurines Fingerlings ont remporté, il y a quelques jours, le prix de jouet de l’année, ex aequo avec les poupées L.O.L. Surprise!, lors d’une convention spécialisée à New York. Elles ont aussi mis la main sur le prix du jouet à collectionner en 2018.

Le Toy Fair, qui a réuni 1000 exposants, est considéré comme étant les Oscars du monde du jouet.

« Il s’agit, pour WowWee, d’une grosse consécration. Ils étaient en compétition avec des géants comme Mattel, Lego et Hasbro », a fait remarquer Denis Doré.