/travel/destinations
Navigation

Entre Montréal et Québec, il y a le Centre-du-Québec

Le Parc de la rivière Gentilly, 
idéal pour s’amuser en famille.
Photo courtoisie Le Parc de la rivière Gentilly, idéal pour s’amuser en famille.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelques semaines, Montréal (personnifiée par une voix d’homme) laissait un message dans la boîte vocale de Québec pour l’inviter à un rendez-vous galant. Québec (personnifiée par une voix de femme) a répondu avec un message suggérant une rencontre à mi-chemin...

Illustrée par deux vidéos, cette idée promotionnelle, impliquant Tourisme Montréal et l’Office du Tourisme de Québec, fait sourire par son ton charmant et plutôt inattendu. Mais elle a aussi le mérite de nous faire penser à une halte dans une région trop souvent oubliée : le Centre-du-Québec.

Voici trois attraits auxquels on ne s’attend pas dans cette région qu’on croit souvent linéaire comme l’autoroute 20...

Le parc de la Rivière Gentilly

À moins d’une heure à l’est de Drummondville, à Sainte-Marie-de-Blandford, le Parc régional de la rivière Gentilly est l’un des meilleurs endroits pour s’initier au vélo à pneus surdimensionnés (VPS). Il y a des vélos à louer, même en format junior. On a aussi la possibilité de louer des skis Hok ou simplement de faire une randonnée en raquettes (à louer). Des chalets rustiques sont offerts pour un séjour à partir de 85 $ par nuit.

La station Gleason

Prisé pour son menu bistro, 
le chalet du Sommet à la station 
Gleason est accessible en skis 
ou en raquettes.
Photo courtoisie
Prisé pour son menu bistro, le chalet du Sommet à la station Gleason est accessible en skis ou en raquettes.

Près de Victoriaville, skieurs et planchistes dévalent les pentes de la station Gleason pour moins cher que dans les montagnes les plus populaires. Une glissade sur tubes de plus de 400 m amuse les familles à prix d’aubaine.

Dans cette station de sports d’hiver méconnue, on fait aussi de la raquette et on peut s’initier à la randonnée alpine en louant des skis avec bandes antidérapantes pour l’ascension.

L’Érable rouge

Des sentiers de patin 
sont aménagés dans l’érablière 
L’Érable rouge.
Photo courtoisie
Des sentiers de patin sont aménagés dans l’érablière L’Érable rouge.

Des sentiers de patin s’étirant sur cinq kilomètres sont aménagés au cœur de l’érablière L’Érable rouge, à Saint-Valère, à 30 minutes de Drummondville. C’est même ouvert en soirée. Les conditions de glace sont mises à jour dans le site web.

Quand le temps est trop doux pour patiner, il vaut tout de même la peine de s’y rendre pour la cabane à sucre. On y récolte encore l’eau d’érable à la chaudière. Mini-ferme et balades en traîneau.

En raquettes, 
au Parc national 
du Mont-Orford.
Photo courtoisie
En raquettes, au Parc national du Mont-Orford.

3 attraits à découvrir

Réseau de la SÉPAQ

La relâche scolaire à la carte

On pourrait se passer des frais d’accès dans les parcs natio­naux du Québec, lesquels sont heureusement appliqués seulement aux adultes. Par contre, pour la plupart des sites de la Sépaq, raquettes ou skis de fond sont prêtés aux enfants.

Pour la relâche du 3 au 11 mars, plusieurs activités sont organi­sées, allant du rallye nature à la randonnée sous les flambeaux.

www.sepaq.com/relache