/finance/pme
Navigation

L’amour, un sport comme les autres

Anne-Marie Lefebvre a fondé en 2002 le site de rencontres Rencontresportive.com

Anne Marie Lefebvre
Photo Chantal Poirier C’est après sa participation au Rallye Aïcha des Gazelles qu’Anne-Marie Lefebvre s’est lancée en affaires. Aujourd’hui, elle est heureuse d’accompagner les gens à trouver l’amour et l’amitié grâce à l’activité sportive.

Coup d'oeil sur cet article

Après un bref passage en entreprise, Anne-Marie Lefebvre a compris qu’elle préférait être sa propre patronne.

À la fin des années 1990, Anne-Marie Lefebvre entend parler du Rallye Aïcha des Gazelles, un raid en hors-piste dans le désert du Maroc qui est réservé aux femmes. Pendant des mois, elle met toute son énergie à se préparer à ce défi sportif, ce qui lui coûte son emploi de responsable des communications dans une entreprise du milieu du spectacle. Ce qui s’est révélé une bonne chose.

À son retour, cela lui a laissé toute la place pour démarrer un projet d’entreprise qui mènera à la création de Rencontre sportive, un site de rencontres pour gens actifs.

Avant d’être embauchée par cette agence de spectacles, Anne-Marie Lefebvre avait toujours travaillé à la pige. « J’ai pris ce poste parce que je cherchais une stabi­lité financière. Or, la charge de travail m’a plutôt brûlée et je n’étais pas si bien payée que ça. Cela m’a convaincue de revenir à mon compte. Si j’étais pour m’échiner au travail, aussi bien que ce soit pour moi », évoque la femme d’affaires.

Elle fonde d’abord une entreprise qui organise des activités sportives au Québec et à l’étranger. Sa clientèle cible : les femmes. Courses de bateau-dragon, ascension du Kilimandjaro, raids de vélos de montagne en Asie, les participantes relèvent les défis en équipe.

L’entreprise fait parler d’elle, les commanditaires sont présents. Malgré tout, le succès financier n’est pas au rendez-vous.

Anne Marie Lefebvre
Photot courtoisie

60 000 membres

Anne-Marie Lefebvre planche alors sur une nouvelle idée : créer un réseau qui permettrait aux adeptes de sports et de plein air de se rencontrer et de participer ensemble à des activités qui les passionnent. Et qui sait, trouver l’âme sœur.

Rencontre sportive est né en 2002. « J’ai lancé mon projet grâce à du love money. Des amis m’ont prêté 15 000 $ au total que j’ai remboursés en trois ans. »

Elle a toujours aimé organiser des activités sportives et mettre des gens en relation. Avec Rencontre sportive, elle s’est donné les moyens de vivre la vie qui lui plaît. En plus, elle rend des gens heureux.

Le réseau compte près de 60 000 membres. Chaque mois, une centaine de nouveaux couples se forment grâce au réseau sans compter les amitiés qui s’y créent.

« Depuis ses débuts, Rencontre sportive aurait contribué à former 15 000 couples », estime Mme Lefebvre. Des enfants sont nés de ces unions, dont certains sont aujourd’hui adolescents. « La deuxième génération de membres est en chemin », s’exclame-t-elle.

Rencontre sportive connaît une belle croissance (12 % par année environ) et Anne-Marie Lefebvre caresse des projets d’expansion pour 2018.

Refonte

Elle met la touche finale à la refonte de son site qui sera lancé dans les prochains jours. Elle veut aussi développer le marché anglophone. Un projet qui l’habite depuis longtemps et qu’elle s’apprête à concrétiser. Elle est également en pourparlers pour procéder à un partenariat avec une entreprise étrangère qui œuvre dans le même domaine. À suivre.

Si Rencontre sportive est aujourd’hui sur une bonne lancée, tout n’a pas été une ligne droite dans le parcours de l’entrepreneure. Elle a même failli abandonner il y a quelques années.

« Il n’est pas toujours facile de trouver les ressources compétentes quand on ne code pas soi-même. Mais aujourd’hui, je suis bien entourée, je travaille dans la confiance et la bonne humeur. Sky is the limit ! »

Anne-Marie Lefebvre, 49 ans

  • Baccalauréat en communications avec mineure en publicité (obtenu en 1994).
  • Responsable des communications pour une entreprise du milieu du spectacle (1999)
  • Propriétaire de Rencontre sportive (depuis 2002)

UNE DE SES MEILLEURES DÉCISIONS

  • Avoir embauché un chargé de projet de talent pour lancer Rencontre sportive. Il est devenu son conjoint et le père de ses deux enfants !

UNE DE SES PIRES DÉCISIONS

  • Faire affaire avec des fournisseurs qui n’étaient pas assez qualifiés.

Vous avez vécu la même expérience. Écrivez-nous : pmeinc@quebecormedia.com