/investigations
Navigation

Le patron du RTM vend ses actions de Bombardier

Le patron du Réseau de transport métropolitain, Raymond Bachant.
Photo d'archives Le patron du Réseau de transport métropolitain, Raymond Bachant.

Coup d'oeil sur cet article

Le directeur général du Réseau de transport métropolitain (RTM), Raymond Bachant, a vendu toutes les actions qu’il détenait dans Bombardier, l’entreprise qui exploite et entretient ses trains de banlieue.

En décembre, le Bureau d’enquête avait révélé la situation de M. Bachant. Trois experts suggéraient des mesures pour éviter les conflits d’intérêts, dont la vente des actions.

M. Bachant, ex-président de Bombardier Transport Amériques, avait affirmé que la valeur de ses titres était de moins de 100 000 $.

« On ne parle pas de gros montants », avait-il dit en entrevue.

Une porte-parole du RTM, Caroline Julie Fortin, a toutefois révélé cette semaine que la situation de M. Bachant a changé.

« À ce jour, M. Bachant ne possède aucune action de Bombardier », a-t-elle répondu par courriel.

Cadeaux à l’AMT

Le RTM a refusé de préciser quand M. Bachant, dirigeant de Bombardier de 2006 à 2016, a vendu ses actions. Selon la porte-parole, la transaction a été faite entre le moment où M. Bachant a confirmé qu’il détenait des actions et la publication de l’article. La veille de sa parution, M. Bachant n’avait pourtant donné aucune réponse à un courriel lui demandant de préciser si sa situation avait changé.

En octobre, le Bureau d’enquête a aussi révélé qu’à l’époque où il travaillait pour Bombardier, M. Bachant a couvert de cadeaux des dirigeants de l’AMT, l’organisation qui a été remplacée par le RTM. M. Bachant a rejeté tout lien entre ces faveurs et les contrats obtenus par Bombardier.

Le RTM s’est retrouvé dans la tourmente, ces dernières semaines, en raison des nombreuses défaillances dans son service.