/sports/hockey/remparts
Navigation

Pros de la prolongation

Les Remparts arrachent une 12e victoire en temps supplémentaire cette saison

Malgré les apparences, la rondelle envoyée vers le filet de Zachary Émond n’a pas trouvé son chemin derrière la petite ligne rouge. L’attaquant Gregor MaCleod était aux premières loges pour voir cette chance ratée par son équipe.
Photo Annie T. Roussel Malgré les apparences, la rondelle envoyée vers le filet de Zachary Émond n’a pas trouvé son chemin derrière la petite ligne rouge. L’attaquant Gregor MaCleod était aux premières loges pour voir cette chance ratée par son équipe.

Coup d'oeil sur cet article

Benjamin Gagné, qui d’autre ? En arrachant une victoire de 2-1 en prolongation aux mains des Huskies de Rouyn-Noranda grâce au but décisif du vétéran défenseur, dimanche après-midi, au Centre Vidéotron, les Remparts ont établi une nouvelle marque dans la LHJMQ pour le nombre de gains en pareilles circonstances durant la même saison.

Ironiquement, le précédent record de 11 victoires en prolongation appartenait aux Huskies, qui avaient accompli l’exploit en 2015-2016. Et il fallait bien que ce soit Gagné qui se charge d’écrire l’histoire avec son quatrième but en prolongation de la campagne, un sommet dans l’équipe qu’il partage avec Jesse Sutton.

« Il y a beaucoup de place à trois contre trois et je me considère comme un bon patineur. Ça me donne l’occasion de patiner et de rejoindre l’attaque. Avec des joueurs comme Phil Kurashev et MacLeod sur la glace, c’est sûr qu’il y aura des choses qui vont s’ouvrir et je prends cette opportunité. »

« Puis, je pense que notre jeu en prolongation est vraiment bon. C’est quelque chose qui ne nous stresse pas vraiment. C’est une expérience qui pourrait bien nous servir en séries », a expliqué l’arrière de Québec qui totalise maintenant neuf filets et 35 points cette saison.

Dunn ravive l’espoir

Un but de Sam Dunn tard en troisième période sur le 33e tir des locaux alors qu’ils évoluaient en avantage numérique a pavé la voie au temps supplémentaire, après qu’ils se sont butés à un Zachary Emond en pleine forme. L’entraîneur-chef Philippe Boucher affichait un large sourire en commentant l’exploit de la journée.

« C’est le fun. Ça veut dire qu’on a joué beaucoup de matchs serrés et ça veut dire qu’on a des gars qui peuvent faire la différence. Ça revient souvent à Sutton et Gagné. On est confiants dans ces situations-là, les gars ont du plaisir et Dunn nous a donné une chance de revenir. On ne veut pas faire d’erreurs et on veut amener le match en prolongation. On sait qu’on fait de bonnes choses », a claironné le grand patron des Remparts.

Même si les périodes de prolongation se dérouleront à cinq contre cinq en séries, Boucher croit que les succès saisonniers dans cette facette aideront la cause de ses hommes lors du bal éliminatoire.

« Rouyn arrivait sur un trois en trois, il jouait plus serré, et il fallait trouver un moyen de gagner et on l’a fait. En séries, ce sera à cinq contre cinq, mais ce seront des moments sous pression, et jusqu’à maintenant sous pression, on répond très bien », a mentionné l’instructeur-chef.

En vitesse

Les Huskies étaient privés de leur titulaire masqué Samuel Harvey, qui avait subi la veille une commotion cérébrale à Rimouski. Harvey mène ses confrères du circuit pour la moyenne de buts alloués et le pourcentage d’efficacité.

P
2
1
Première période
Aucun but.
Punitions : Dunn (Qué) 3:58, Lauzon (Rou) 11:57.
Deuxième période
Aucun but.
Punitions : Harvey-Pinard (Rou) 2:07, Harvey-Pinard (Rou) 5:06, Cyr (Rou) 8:41, Gagné (Qué) 12:42.
Troisième période
1-Rou : Mathieu Boucher (28) (Marleau, Beaucage) 8:25 2-Qué : Sam Dunn (6) (Laberge, Kurashev) AN– 15:07
Punitions : Coxhead (Qué) 1:59, Ouellet (Rou) 13:46.
Prolongation
3-Qué : Benjamin Gagné (9)(Kurashev) 0:42
Punitions: Aucune punition.
Tirs au but
R.-Noranda 3 - 2 - 6 – 0 – 11 Québec 7 - 15 - 12 – 1 – 35
Gardiens:
Rou : Zachary Emond (PP, 6-9-2), Qué : Antoine Samuel (G, 24-18-0)
Avantages numériques:
Rou : 1 en 5, Qué : 0 en 3
Arbitres:
Pascal St-Jacques, Jean-Philippe Sylvain
Juges de lignes:
Daniel Béchard, Francis Trempe
ASSISTANCE:
10 332