/news/education
Navigation

Baie-Comeau: deux bâtiments sur trois vétustes à la commission scolaire de l'Estuaire

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU | Deux bâtiments sur trois appartenant à la commission scolaire de l'Estuaire sont vétustes, montrent des documents obtenus par TVA Nouvelles grâce à la Loi sur l'accès à l'information.

Sur les 34 édifices du parc immobilier de la commission scolaire, 22 obtiennent le pire indice de vétusté possible.

L'école Richard, qui accueille 94 élèves à Chute-aux-Outardes, est la plus endommagée de la commission scolaire.

Selon le Système informatisé de maintien d’actifs des commissions scolaires (SIMACS), une base de données qui aide à suivre l'état des bâtiments du ministère de l'Éducation, il faudrait presque 78,5 millions $ pour remettre le parc immobilier de la commission scolaire de l'Estuaire en ordre.

Cette dernière a toutefois souligné que ces indices sont établis en tenant compte des durées de vie utile des matériaux et des années de construction et de l’aménagement des bâtiments. Ainsi, une école dont le stationnement est à refaire peut obtenir la pire note de vétusté, même si l’école est pourtant en très bon état.

Si on compare les chiffres de cette année à ceux de l’an passé, l’indice de vétusté de la commission scolaire est passé de 41 à 34 %. Pendant cette période, la commission scolaire a investi plus de 15 millions $ dans ses infrastructures.

Plus de 6 millions $ sont présentement investis pour la réfection du garage du pavillon de foresterie de Forestville. D'autres travaux ont notamment permis de refaire des parements extérieurs, de remplacer des toitures et de refaire de vestiaire.

La direction de la Commission scolaire a préféré ne pas commenter le document parce que le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, devrait faire des annonces importantes à ce sujet très bientôt.