/opinion/columnists
Navigation

Le nouveau Mao

Xi Jinping
Photo AFP Xi Jinping

Coup d'oeil sur cet article

La Chine est retombée dans ses vieux travers dictatoriaux. Le président chinois, Xi Jinping, pourra demeurer président aussi longtemps qu’il lui plaira.

Le Parti communiste chinois a annoncé que la constitution serait bientôt modifiée en ce sens. Ce changement est néfaste pour la Chine et il montre un très mauvais exemple au reste du monde.

1. Pourquoi les mandats des présidents chinois étaient-ils limités ?

Jusqu’à présent, les présidents chinois ne pouvaient demeurer en fonction que pendant deux mandats de 5 ans. C’est que Mao Zedong, qui gouverna la Chine de 1949 à 1976, fut une catastrophe pendant au moins les 20 dernières années de son règne. Faute d’alternance de pouvoir à l’intérieur du Parti communiste chinois, les luttes de factions devinrent sanglantes. Le pouvoir se concentra entre les mains de vieillards aigris. Deng Xiaoping, qui finira par succéder à Mao en 1978, fera inscrire dans la constitution une limitation du mandat du président. Il imposera aussi un âge obligatoire de la retraite aux dirigeants.

2. Qu’advient-il des présidents chinois après leur retraite officielle ?

Les présidents chinois continuent à contrôler une partie du programme politique après leur retraite. Ils interviennent pour faire nommer des gens qui leur sont fidèles. Deng Xiaoping lui-même, à la fin de sa carrière, n’avait plus qu’un seul titre officiel : celui de président du club de bridge de Chine, un jeu dont il était passionné. C’est pourtant lui qui continuait à prendre toutes les décisions importantes. Mais au moins, la limitation des mandats présidentiels permettait de renouveler quelque peu le leadership et elle amoindrissait le pouvoir des vieux dirigeants.

3. Comment Xi Jinping est-il devenu aussi puissant ?

Xi Jinping n’était pas très puissant lorsqu’il a pris le pouvoir en 2012. Mais grâce à sa campagne de lutte contre la corruption, il est parvenu, au fil des ans, à placer ses fidèles à tous les postes clefs, en particulier dans l’armée. Ses partisans expliquent que les années qui viennent sont à ce point cruciales et difficiles que seul Xi Jinping est capable de mener la Chine à bon port. Comme si, parmi le 1,4 milliard de Chinois, il ne s’en trouvait aucun qui puisse remplacer Xi.

4. Quelles seront les conséquences de la dictature de Xi Jinping ?

Les mêmes causes provoquent les mêmes effets. À très long terme, le règne de Xi aura un effet aussi débilitant que celui de Mao. Qui osera s’opposer aux volontés de Xi lorsqu’elles seront mauvaises ? Qui quittera son poste de commandement pour laisser la place aux plus jeunes, si le président lui-même ne le fait pas ? Et ailleurs, combien de dictateurs se sentiront-ils confortés par l’exemple de l’homme à la tête de l’économie la plus puissante du monde ? Deng Xiaoping n’aura été qu’une parenthèse dans l’histoire chinoise moderne.