/sacchips/pushstart
Navigation

[EXCLUSIF] Le Stade olympique accueillera DreamHack Montréal 2018

[EXCLUSIF] Le Stade olympique accueillera DreamHack Montréal 2018
Photo de Stéphanie Harvey: Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le plus grand festival de jeux vidéo compétitifs au monde a choisi de déménager son édition montréalaise 2018 de la Place Bonaventure jusqu’au Stade olympique du 7 au 9 septembre.

En prime, la joueuse professionnelle Stéphanie «missharvey» Harvey interviendra à titre de porte-parole pour l’événement.

Carey qui?

Montréal n’est pas seulement une ville hockey, mais aussi une ville e-sport, du moins c’est ce que DreamHack Canada veut démontrer. Ainsi, le plus grand stade sportif au pays ouvrira ses portes au plus grand événement ludique de la métropole pour une fin de semaine de gaming intensive.

Selon la porte-parole de l’événement, la décision de déménager le DreamHack de la Place Bonaventure — où l’événement était victime de son succès — au Stade olympique tient autant du défi que du tremplin pour l’e-sport local. «Le gaming au Québec est actuellement davantage tourné vers la production de jeux vidéo que le “spectacle” qui l’entoure.»
 
«Que ce soit au niveau des commanditaires [dans le domaine], de la formation d’équipes ou encore des spectateurs quand on organise des événements, le Québec est toujours en développement, mais on fait notre chemin!», note la joueuse professionnelle lors d’une visite éclair à Montréal entre un séjour en Europe et un tournoi à venir en Chine. «[Comme] il n’y a pas de frontières dans le monde du gaming, on court [souvent] à gauche et à droite», confie-t-elle au passage.

Un gigantesque «terrain de jeu»

Le stade optera pour une «disposition football» lors de l’événement. Quatre scènes en plus de l’espace BYOC («amenez votre propre ordinateur» en bon français) se trouveront sur la surface de jeu. Les gradins seront aussi disponibles au public puisque certains écrans géants seront positionnés en conséquence.

Stéphanie Harvey de passage au Stade olympique.
Photo: Courtoisie
Stéphanie Harvey de passage au Stade olympique.

«C’est prouver que, même 40 ans plus tard, on est capable de s’adapter à ce qui se fait aujourd’hui et de pouvoir présenter du sport autant que des sports électroniques. On est très content d’accueillir DreamHack cette année», a dit Cédric Essiminy, conseiller en relations publiques du Parc olympique.

Après avoir maximisé l’espace disponible à la Place Bonaventure, l’équipe de DreamHack Canada a décidé de viser la plus grande salle disponible dans la métropole afin d’offrir une meilleure expérience aux joueurs, aux visiteurs, ainsi qu’à la centaine d’exposants qui seront présents. «L’ampleur du stade est un très bon défi pour nous, mais ce que ça va nous apporter à long terme sera positif. On va avoir plus d’espace pour présenter encore plus de contenu. Le futur est définitivement prometteur», se réjouit Simon Marin, président de DreamHack Canada.

Des jeux et de l’argent... beaucoup d’argent

En 2017, cinq tournois majeurs ont eu lieu, soit le DreamHack Astro Open CS:GO, le Smash Championship, le Hearthstone Grand Prix, les Starcraft II World Championship Series ainsi que Capcom Pro Tour pour Street Fighter V. C’est plus de 350 000 $ en bourses qui avaient été distribués, incluant les prix en argent remis pour les différents tournois BYOC.

Selon Max St-Onge, chargé de projet, l’équipe vise encore plus haut que l’an dernier. «C’est sûr qu’on veut en faire plus. On augmente le nombre de joueurs à 1500, à comparer aux 1100 de 2017 et on veut aussi offrir encore plus de bourses. On ajoute aussi probablement un ou deux autres tournois cette année», a-t-il expliqué.

Les tournois de l’édition 2018 seront annoncés au cours des prochaines semaines. Nous savons cependant déjà que les championnats du monde (WCS) de Starcraft II seront de retour, idem pour Street Fighter V qui se retrouvera également en tête d’affiche (Premiere Event). Un nouveau tournoi de Brawlhalla aura aussi lieu, accompagné d’une bourse de 20 000 $.

DreamHack Canada a également confirmé jeudi matin le retour de Smash.

Bref, ça va barder.


Si vous avez aussi hâte que nous, vous pourrez vous procurer des billets le 7 mars à 9h sur le site web de l'événement.

- Avec la collaboration d'André Péloquin

Brèves

 

 

 

Pèse sur start est le volet geek du Sac de chips.

On aborde les jeux de consoles, d'ordinateurs et mobiles ainsi que les sports électroniques, les gadgets voire même les jeux de table de façons aussi sérieuse que ludique!