/lifestyle/techno
Navigation

Voici 7 mythes à propos de la réparation des téléphones cellulaires

Voici 7 mythes à propos de la réparation des téléphones cellulaires
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Que celui ou celle qui n’a jamais échappé son téléphone cellulaire lance le premier padget.

Tout le monde a déjà été confronté à quelqu’un qui échappe son téléphone dans la toilette. Ça vous est peut-être déjà arrivé.

Lorsqu’un incident survient, c’est comme si les membres de notre entourage deviennent soudainement des experts en réparation de téléphone portable.

«Fais huit tours sur toi-même, mets-le sous ton oreiller et attends la pleine lune. Ça devrait être correct.»

Ces conseils sont-ils véridiques ou ne sont que des légendes urbaines? Nous nous sommes entretenus avec deux compagnies spécialisées dans le domaine.

Voici 7 mythes à propos de la réparation de téléphone cellulaire

 

1. Lorsqu’un cellulaire tombe dans l’eau, il faut le mettre dans le riz.

«C’est le pire mythe. J’ai déjà eu des clients que ça faisait deux jours que le leur téléphone était dans le riz. Nous, on l’a seulement ouvert et il y avait encore des gouttes d’eau», explique Karim Bawa, propriétaire de GlobalPhone Québec.

Selon lui, il faut fermer son cellulaire et aller directement à un atelier de réparation. Il ne faut surtout pas le brancher pour recharger la batterie. Cela pourrait créer un court-circuit.

«C’est sûr que si tu le laisses sécher au soleil, ça peut peut-être t’aider. Mais, juste des techniciens qui peuvent l’ouvrir, le sécher et mettre la carte mère dans un liquide pour enlever toute corrosion, c’est la bonne chose à faire.»

Il affirme également qu’un téléphone qui tombe dans l’eau a toujours de bonnes chances d’être réparable. Si jamais la procédure de base expliquée précédemment ne fonctionne pas, les techniciens peuvent faire de la microsoudure pour régler le problème.

David Fournier, propriétaire de SOS phone, est du même avis. «Ça vient enlever l’humidité, mais ça n’ira pas enlever l’eau. L’eau, quand ça rentre dans le téléphone, ça longe des parois, ça rentre dans la carte mère. On doit faire une désoxydation. On démonte l’appareil en entier et on enlève toute trace de liquide. Si la personne ne l’a pas branché, c’est sûr à 100 % que ça fonctionne, mais la question, c’est est-ce que le client au comptoir te dit la vérité», ajoute-t-il.

2. Les compagnies de réparation ont des pièces Apple originales neuves.

«Ce n’est pas vrai. Tu ne peux pas. Il n’y a personne qui a des écrans originaux Apple. Même si tu fais un chiffre d’affaires de 25 millions $... C’est Apple qui a les pièces et il ne t’en vendra pas», indique Bawa.

Il dit cependant qu’il est vrai que les compagnies de réparation rachètent des téléphones pour avoir les pièces originales et qu’il y a différentes gammes de produits et de qualité qui s’apparentent à celle d’Apple.

Pour les pièces de téléphone de marque Samsung, Karim Bawa ajoute qu’il est possible d’en commander.

David Fournier, quant à lui, prend ses pièces des mêmes fournisseurs qu’Apple. Même si elles ne proviennent directement de la compagnie, il assure que SOS Phone peut se procurer des écrans, par exemple, fait des mêmes matériaux que l’on retrouve sur un iPhone.

«Ce n’est pas générique. C’est le même LCD. [...] Ce n’est pas Apple qui les fournit, mais c’est les mêmes pièces qu’il y a dans ces téléphones-là», renchérit-il.

3. Les batteries d’iPhone se changent exclusivement au Apple Store.

«Il y a encore des gens qui croient que ça ne se change pas! C’est fou!», s’exclame Bawa.

Les compagnies de réparation sont en mesure de changer la batterie de votre téléphone.

4. S’il n’y plus d’image, c’est que le téléphone ne fonctionne plus.

Encore là, il s’agirait d’un mythe bien répandu et cela se répare en changeant l’écran.

Selon les dires de Karim Bawa, les gens pensent que puisque l’image est dysfonctionnelle ou qu’il n’y a rien qui apparaît sur l’écran du cellulaire, c’est «que c’est fini».

Fournier abonde dans le même sens. «Oui, il y a encore des gens qui pensent ça, mais les gens sont de plus en plus conscientisés au fait qu’un appareil, avec la valeur qu’il a maintenant, qu’il y a une possibilité de le réparer. Il y a encore des gens qui ne savent pas qu’un téléphone se répare».

5. La sécurité d’Apple est surmontable.

Ne déjoue pas qui veut la sécurité Apple. Si vous croyez que les techniciens peuvent s’introduire dans votre téléphone comme ils le veulent, vous vous trompez.

«On ne peut pas en raison du “Cloud”. Pendant un certain temps, il y avait énormément de vol... la sécurité s’est resserrée. Si tu as un téléphone lié a un compte iCloud et qu’il ne t’appartient pas, ça ne sert pas à grand-chose», raconte Karim Bawa.

6. Les lignes de couleur dans l’écran sont reliées à un problème de carte mère.

Il s’agit, en fait, assurément d’un point d’impact dans l’écran du téléphone. Cela se répare en changeant celui-ci.

Il faut dire que plusieurs mythes sont associés aux produits Apple en raison du marché qui est centré sur ces produits. La majorité des appareils que Karim Bawa voit passer dans son atelier de réparation ont le fameux logo de pomme.

7. S’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas, c’est la batterie.

Selon le propriétaire de SOS phone, plusieurs personnes croient que la pile est la source de tous les problèmes d’un cellulaire. C’est un peu plus complexe que cela.

«Ce n’est pas parce que ta batterie décharge rapidement que c’est automatiquement la batterie. [...] Un appareil qui est vieux va consommer de l’énergie. Un appareil qui est récent, ça peut être dû à un dommage liquide ou par plusieurs facteurs. Il peut y avoir une certaine corrosion sur tel type de circuit qui va faire en sorte que... on a bien beau mettre 100 batteries, le téléphone va toujours consommer la même énergie parce que le problème c’est le téléphone (et non la batterie)», explique Fournier.