/sacchips/zonepolcan
Navigation

Quand des députés de l’opposition s'inquiètent du prix des pois chiches

Quand des députés de l’opposition s'inquiètent du prix des pois chiches
Stock Adobe

Coup d'oeil sur cet article

Il n’a jamais été autant question de pois chiches au parlement que cette semaine. Si les députés en parlent, c’est encore à cause du voyage en Inde de Justin Trudeau.

Le NPD et le Parti conservateur reprochent au premier ministre de ne pas avoir parlé de la surtaxe imposée par l’Inde sur les légumineuses provenant du Canada. Depuis trois mois, New Delhi facture des tarifs douaniers allant jusqu’à 50 % sur les pois chiches et les lentilles importés en Inde.

Le problème est que le Canada est l'un des plus gros producteurs de pois chiches au monde. Vous avez bien lu! À eux seuls, les producteurs canadiens fournissent près de 40 % de toutes les légumineuses consommées sur la planète. Aussi cette surtaxe fait-elle craindre aux députés du Canada que les Indiens décident de s'approvisionner ailleurs.

Vendredi, à la Chambre des communes, deux conservateurs du Québec ont demandé aux libéraux pourquoi le sujet n’avait pas été abordé lors du voyage du premier ministre en Inde.

Luc Berthold a même osé faire un petit jeu de mots. «Pourquoi les libéraux sont-ils si chiches avec les producteurs et les fermiers canadiens?» a-t-il demandé.

Lundi, la néodémocrate Hélène Laverdière avait été la première à interpeller le gouvernement sur le prix des pois chiches. Kirsty Duncan, ministre des Sciences et ministre des Sports, lui avait répondu qu’il «est décevant de constater que l'opposition n'arrive pas à reconnaître l'importance de la relation entre le Canada et l'Inde».

La Zone PolCan est un rapport quotidien sur l’actualité fédérale, racontée à notre manière. C’est pour nous l’occasion de vous faire vivre la politique autrement.