/news/education
Navigation

Le PQ souhaite accroître la fierté des jeunes face à leur territoire

Periode des questions
Simon Clark/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Un gouvernement du Parti québécois injecterait 20 millions $ annuellement pour mettre en place des activités de découverte, de familiarisation et d’attachement au territoire dans lequel vivent les jeunes.

Lors d’une conférence de presse, dimanche, à Montréal, la porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation primaire et secondaire et de persévérance scolaire, Carole Poirier, et le porte-parole en matière d’identité nationale, Pascal Bérubé, ont expliqué que ces activités s’inscriraient dans le cadre de projets pilotes destinés aux élèves de 2e et 3e cycles du primaire.

Dix demi-journées sur trois ans seraient consacrées à ces activités qui seraient offertes en lien, notamment, avec les municipalités régionales de comté (MRC) et les sociétés d’histoire locales. Elles s’inscriraient aux domaines actuels «Univers social» et «Science et technologie» ou dans le cadre du cours d’éducation à la citoyenneté que la PQ souhaite mettre en place pour remplacer l’actuel cours «Éthique et culture religieuse», ont précisé les deux députés.

«Les écoles participeront aux projets pilotes sur une base volontaire d’abord, puis les activités seront étendues graduellement à l’ensemble du Québec, a expliqué la députée Poirier. Ces activités seront déterminées selon les besoins et les réalités des milieux. Nous croyons que cette proposition aura un impact très positif sur la connaissance de l’identité et de l’histoire locale et régionale de nos jeunes.»

«Nous nous sommes inspirés du projet Enseigner le Kamouraska; cette initiative bas-laurentienne, développée par la MRC de Kamouraska et offerte depuis 4 ans, vise à accroître la connaissance et la fierté des jeunes à l’égard de notre territoire», a, de son côté, souligné Pascal Bérubé.