/misc
Navigation

L’effet Everell à BLVD. Déjà

L’effet Everell à BLVD. Déjà

Coup d'oeil sur cet article

C’est ce qu’il a déjà commencé à faire, comme en témoigne l’extrait présenté plus tôt cette semaine dans nos pages.

L’histoire est simple : Everell, en ondes depuis moins d’une semaine à BLVD FM et qui compte beaucoup d’amis dans le milieu, ne peut résister à la tentation d’appeler Yannick Marceau à Radio X parce qu’il se sent interpellé par le sujet dont il est question en ondes.

L’amitié avec l’animateur est passée avant l’obligation de loyauté pour sa nouvelle famille.

Le simple fait d’être une personnalité connue et d’intervenir en ondes dans une radio rivale, même dans un créneau moins achalandé comme le soir, est inconcevable où que ce soit.

Yannick Marceau
Photo courtoisie
Yannick Marceau

De là la réaction épidermique et justifiée de Nathalie Normandeau le lendemain.

Ce qui fait très « radio de Québec », c’est la suite des événements.

Si vous vouliez savoir ce qui se dit lors d’une réunion de production dans une telle situation, jurons en moins, vous l’avez eu « live » et en couleur.

Nathalie Normandeau
Photo d'archives, Pierre-Paul Biron
Nathalie Normandeau

Cette situation en ondes, prévue et planifiée, ne pourrait être diffusée où que ce soit ailleurs qu’à la radio de Québec.

L’échange, corsé au point où Everell fait allusion au procès à venir de Normandeau et la réplique de cette dernière à l’effet qu’il pourrait bien faire « autre chose que d’animer à BLVD », démontre bien que malgré le sourire affiché, ni l’un, ni l’autre n’acceptera de se faire bousculer.

Mieux encore (ou pire, c’est selon), Everell suggère même aux auditeurs d’embarquer dans le débat.

BLVD voulait des étincelles ? En voilà.

Soyons clairs. Appeler chez le concurrent pour contribuer à la programmation est-il acceptable ? Réponse : Jamais.

Par contre, c’est un crime sans victime directe.

Marceau a eu en ondes pendant 6 minutes un communicateur du calibre d’Everell, qui a contribué à améliorer la qualité de l’émission en cours.

Everell a utilisé l’émission qui est DE LOIN la plus écoutée le soir pour attirer l’attention des auditeurs de Radio X sur son arrivée en ondes au retour à la maison de BLVD.

Marceau a fait parler de lui dans l’émission de Nathalie Normandeau et les auditeurs de cette émission savent maintenant qu’il se fait de la radio assez bonne le soir à Radio X pour qu’Everell en soit un auditeur.

Par sa réaction, Normandeau a pu sortir ses griffes et montrer qu’elle a envie de livrer combat, ce qui n’est jamais mauvais en début de sondage.

Enfin, 6 minutes en fin de soirée à Radio X ont permis de faire 16 minutes au retour à la maison de BLVD, avoir deux articles avec clips audio sur lejournaldequebec.com

Y’a-t-il des victimes co-latérales ? Non. Il n’y a rien le soir à BLVD entre 21h et minuit et dans le créneau du retour, Denis Gravel sera le grand gagnant de la dispersion des auditeurs depuis le départ de Gilles Parent. Il se concentre pas mal plus sur son travail que sur ce qui se passe ailleurs.

Denis Gravel
Photo Stevens LeBlanc
Denis Gravel

Si j’étais le patron d’Everell, je lui dirais : « Belle job de visibilité, Martin ! Mais fais-moi plus jamais ça. »

Oh, et si vous trouvez que de mettre publiquement en doute l’intégrité de vos collègues est impensable, dites-vous que le premier sujet d’intérêt vendredi matin au FM 93 était de savoir qui avait volé le lait d’Élisabeth Crête dans le frigo de la machine à café.

L'animateur Sylvain Bouchard
Photo Stevens LeBlanc
L'animateur Sylvain Bouchard

L’équipe s’est alors demandé si c’était la même personne qui avait volé le porte-monnaie de Sylvain Bouchard et se questionnait sur l’à-propos d’installer des caméras de surveillance dans la station.

Quelle belle image cela donne de l’équipe !

Et quelles bonnes questions à aborder lors de réunions... mais hors d’ondes !