/world/usa
Navigation

Une professeure de collège suspendue pour avoir prôné le nationalisme blanc dans des podcasts

Coup d'oeil sur cet article

Une professeure de collège en sciences sociales, en Floride, a été suspendue après que sa double vie a été révélée.

Dayanna Volitich réalisait, dans son temps libre, des podcasts pour prôner le nationalisme blanc et inviter ses auditeurs à faire du prosélytisme dans les écoles, révèle le Huffington Post.

Sous le pseudonyme de Tiana Dalichov, elle appelait notamment à éradiquer les musulmans «de la surface de la Terre» et relayait des théories conspirationnistes antisémites.

«Je suis consciente que [les administrateurs et les collègues] vont regarder. Ils vont écouter, et donc je suis un peu plus sournoise», déclare-t-elle par exemple sur son podcast nommé Unapologetic.

Lorsque l’un de ses auditeurs propose que les suprémacistes blancs infiltrent les écoles publiques, la professeure de 25 ans appuie l’idée. «Soyez discrets, venez prendre la place», déclare-t-elle.

Dayanna Volitich menait ainsi une véritable double vie: professeure le jour et animatrice de podcast nationaliste blanche la nuit. Tout s’est arrêté brutalement lorsqu’un journaliste du Huffington Post a révélé l’affaire au grand jour. Alors que l’étau se resserre, Tania Dalichov annonce sur Twitter qu’elle va devoir faire profil bas.

Le Citrus County School District, où travaille Dayanna Volitich, a alors décidé de suspendre la professeure.

«Le district scolaire de Citrus County a été mis au courant [par un journaliste du Huffington Post] d’un podcast inquiétant, écrit Sandra Himmel, surintendante générale de l’établissement, dans un communiqué publié sur Facebook. Le département des ressources humaines a été informé et une enquête a été ouverte immédiatement. L’enseignant a été retiré de la salle de classe et l’enquête est en cours.»

Attaquées, l'enseignante a de son côté répliqué que son podcast était un «passe-temps», et qu'il s'agissait en réalité d'une «satire politique et d'exagération», rapporte le New York Post.