/opinion/columnists
Navigation

De l’asphalte sur de la neige

Rien n’arrête nos valeureux cols bleus!
Photo courtoisie Rien n’arrête nos valeureux cols bleus!

Coup d'oeil sur cet article

Des cols bleus de Montréal ont posé de l’asphalte sur de la neige.

Ils se sont pointés sur une rue pour réparer un affaissement de la chaussée, ils ont vu la neige, ils ont vu la glace et ils ont posé l’asphalte par-dessus...

UNE MUTATION

Si c’était un gars seul, à la limite.

Mais ils étaient plusieurs.

Pas un qui a allumé. Pas un qui a dit aux autres : « Hey, les boys, il y a de la glace et de la neige, on ne peut pas poser de l’asphalte sur de la glace et de la neige. »

Non.

Ils ont tous vu la glace et la neige, et ils ont dit : « Bon, ben, on va poser l’asphalte. »

J’espère que ces gars, lorsqu’ils passeront l’arme à gauche, donneront leur corps à la science. Car si j’étais scientifique, j’adorerais étudier leur cerveau.

Je suis sûr qu’on y découvrirait des trucs incroyables. Des cellules inédites, des neurones jamais vus par un œil humain.

On assiste peut-être au début d’une mutation génétique. Car ils ne sont pas seuls. Il y en a tout un groupe, comme ça.

Les employés d’Hydro-Québec qui ont érigé un poteau électrique au milieu d’une route à Bellechasse. Ceux qui ont construit une route autour d’un poteau à Cookshire-Eaton. L’entrepreneur qui a posé de l’asphalte autour d’une voiture à Montréal.

C’est peut-être une secte. Ils tentent de nous envoyer un message avec leurs travaux d’asphaltage bâclés.

C’est comme les menhirs des druides. Ou les statues de l’île de Pâques.

On ne sait pas trop à quoi ça sert. Est-ce une façon de communiquer avec les extra-terrestres ? Un rituel religieux ? Mystère et boule de gomme...

LES TERMINATORS DE LA VOIRIE

Pourtant, je suis sûr que leurs yeux sont connectés avec leur cerveau.

Leurs yeux ont capté l’image de la glace et de la neige. Ils ont envoyé cette image à leur cerveau. Et leur cerveau leur a dit : « Ça fait rien, les boys, on pose l’asphalte. »

Wow!

Qui sait ? C’est peut-être une nouvelle sorte de fonctionnaire. On les a créés dans un entrepôt caché, quelque part dans le Grand Nord. Mi-hommes, mi-robots.

Tu les crinques et ils font la job que tu leur as dit de faire quoi qu’il arrive.

Il y a de la neige ? Ils posent l’asphalte.

Il y a un poteau ? Ils posent l’asphalte.

Il y a un sans-abri qui dort dans la rue ? Ils posent l’asphalte. Par-dessus, alentour, en dessous, dedans.

Rien ne les arrête.

C’est comme Terminator.

Aucun jugement, aucun libre arbitre. Ils foncent. Avec leurs pics et leurs pelles.

Essayez de les arrêter pour voir. Impossible. Ils ont une mission divine à accomplir.

Ils ont été mis sur Terre pour poser de l’asphalte, pis maudit, ils vont la poser.

DES CHEVALIERS

Depuis le temps qu’on se plaint de la paresse des employés de l’État !

On a maintenant des preux chevaliers de la fonction publique qui font leur job sans rechigner, sans rouspéter.

Vous pensez qu’un peu de neige va les empêcher de poser de l’asphalte ? Qu’ils vont retourner chez eux à la vue d’un poteau ? Oh que non !

Vive le savoir-faire québécois !