/news/politics
Navigation

Le PQ garde ses distances avec le Bloc

Periode des questions
Simon Clark/Agence QMI Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée

Coup d'oeil sur cet article

Les tensions qui subsistent au Bloc québécois (BQ) provoquent une situation délicate dans les rangs souverainistes. À Québec, la direction du Parti québécois (PQ) invite même ses membres et ses députés à la plus grande prudence.

Des sources ont indiqué à TVA Nouvelles que le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, n'apprécie pas du tout la tourmente dans laquelle est plongé le Bloc à la suite de la démission de sept de ses dix députés. Alors que le chef péquiste semble amorcer une légère remontée dans les sondages, il ne voudrait pas que la situation au Bloc vienne freiner l'élan qu'il tente de se donner.

Au fil des ans, une distinction entre le Bloc et le Parti québécois s’est installée. D’ailleurs, plusieurs personnalités du PQ, dont la présidente, la vice-présidente et des candidates, se sont désistées d’un événement qui se tiendra à Montréal dimanche prochain, en marge de la Journée internationale des femmes, et auquel la chef du BQ, Martine Ouellet, doit aussi prendre part.

Un hommage à l’ex-bloquiste Vivian Barbot était également prévu à l'occasion de cet événement. Or, Mme Barbot fait partie des 21 personnes qui ont signé la lettre réclamant la démission de Martine Ouellet.

Réaction du Bloc jeudi

Les représentants du BQ tiendront un point de presse jeudi matin pour faire le point sur la situation.

Selon ce qui est indiqué dans un communiqué, «une proposition qui permettra d’articuler la suite des choses afin de rassembler autour de la République du Québec» sera dévoilée.

La conférence de presse est prévue à 10 h 30 à Montréal.