/sacchips/zonepolcan
Navigation

Martine Ouellet victime d’un «assassinat politique», selon la VP du Bloc

Et c’est violent, on préfère vous en avertir!

La chef du Bloc québécois Martine Ouellet et la vice-présidente du parti Kédina Fleury-Samson
JOEL LEMAY/AGENCE QMI La chef du Bloc québécois Martine Ouellet et la vice-présidente du parti Kédina Fleury-Samson

Coup d'oeil sur cet article

La vice-présidente du Bloc québécois, Kédina Fleury-Samson, a donné en début de semaine une entrevue à une télévision communautaire de la région du Bas-Saint-Laurent.

Essentiellement, la crise politique déclenchée par la démission de 7 des 10 députés du parti n’est qu’un complot bien planifié pour avoir la «tête» de la chef Martine Ouellet.

9 passages de son entrevue coup de poing

1. C’est ce que j’appelle moi un assassinat politique.

2. J’ai 7 personnes qui ont dit : “on coupe la tête du chef ou sinon on fait éclater et puis on détruit le parti. C’est ça le vrai choix”.

3. Moi, je questionne la volonté de régler la problématique. Dès le mercredi, on a déjà un groupe parlementaire, que les sièges à la Chambre sont déjà réservés. Vous comprenez que ce type d’action là ne se fait pas en 12 h ou 10 h. Ça veut dire qu’il y a une stratégie derrière.

4. Est-ce que vous pensez que [les 20 anciens députés] se sont levés en même temps et se sont dit : “tiens, on va demander la démission?” Non! Il y a quelqu’un qui a appelé et qui a concerté la sortie.

5. Madame Ouellet a reconnu que c’est une femme axée sur la tâche et que des fois l’approche humaine était à travailler.

6. Le déferlement médiatique qu’on a vu nous donne un spectacle, ma foi, macabre et réellement disgracieux. 

7. À ce moment, ce que je demande à tout le monde : c’est un peu plus de maturité, de sagesse et puis de hauteur.

Les médias

Et en terminant, la vice-présidente du Bloc québécois, Kédina Fleury-Samson, avait un message pour les gens des médias, en commençant par l'intervieweur de la télé communautaire de la région du Bas-Saint-Laurent. Il venait de lui poser une question sur la pertinence d’avoir un parti séparatiste à Ottawa.

8. Pour moi ce que vous venez de me dire, c’est du spin! C’est-à-dire que vous me répétez ce que vous entendez. Mais si on analyse les discours, je n’arrive pas à cette conclusion-là.

9. Je demande à tous les commentateurs et puis à tous les journalistes de la couvrir de façon large. Ce n’est pas tout le monde contre Martine! Est-ce qu’on peut, s’il vous plaît, élargir la perspective et avoir un regard objectif sur la situation? C’est une invitation!

La Zone PolCan est un rapport quotidien sur l’actualité fédérale, racontée à notre manière. C’est pour nous l’occasion de vous faire vivre la politique autrement.