/sports/hockey/canadiens
Navigation

Première période fatale

Première période fatale
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

NEWARK | Claude Julien avait en quelque sorte l’impression d’avoir eu droit à un spécial deux pour un, hier soir, à Newark, préférant de loin la deuxième portion de sa soirée.

Si le triste effort des siens au premier vingt l’a déçu, il a aimé voir les troupes donner une sérieuse opposition aux Devils dans le reste de la rencontre.

« La première période a été le point tournant. On n’était pas là du tout, du premier au dernier joueur. On n’a vraiment pas été bons en première, ils nous ont dominés. C’est une équipe qui se bat pour les séries et qui avait perdu trois matchs d’affilée. On savait qu’ils sortiraient forts. On n’a pas été en mesure de contrer ça et le dommage était fait », a-t-il déploré, avant de saluer le deuxième acte.

« En deuxième et en troisième périodes, à cinq contre cinq, on a joué beaucoup mieux, mais en désavantage numérique, on n’a pas été très bons ce soir [hier] », a-t-il poursuivi.

Le métier qui rentre

Pour l’entraîneur-chef du Canadien, il n’est pas forcément étonnant de voir ses plus jeunes ouailles peiner dans leur apprentissage. Les vétérans, c’est une autre histoire.

« Ça a été difficile pour plusieurs jeunes, mais même pour plusieurs de nos vétérans, à part peut-être de la Rose. Ce n’est pas parce qu’il a marqué deux buts, mais il était physique et impliqué. Je l’ai trouvé assez bon. On en a d’autres qui sont quand même assez bien sortis, mais il y avait beaucoup trop de joueurs qui n’étaient pas là », a-t-il évalué.

Expérience pour Lindgren

Malgré les six buts accordés, Julien a été catégorique, l’idée de retirer Charlie Lindgren de son filet au profit de Zachary Fucale ne lui a pas effleuré l’esprit.

« Devant notre filet, on n’a pas fait du bon travail. On continue à évaluer nos jeunes joueurs et Lindgren en est un. Je pense qu’il a le droit de jouer et quand ton équipe n’est pas bonne devant toi, ce n’est pas tout le temps de ta faute. Je suis certain qu’il prend une partie du blâme comme tous les gardiens le font, mais c’est un gardien qu’on a en vue et on veut lui donner la chance de continuer de prendre de l’expérience », a-t-il fait valoir.

Pour ce qui est du premier match de Rinat Valiev à la ligne bleue, Julien préfère attendre un contexte plus favorable pour se prononcer.

« C’est une performance difficile à évaluer dans son cas puisqu’on n’a pas joué un gros match. On va prendre le temps de regarder la situation et continuer de l’évaluer dans d’autres matchs. »

Le vis-à-vis de Julien, John Hynes, a eu la main plus heureuse hier soir, lui qui a savouré sa 100e victoire à la barre des Devils.

 

Sur le même sujet