/sports/opinion/columnists
Navigation

Profiter de la relâche pour pratiquer la pêche blanche

Peche blanche
Photo Courtoisie La pratique de la pêche blanche représente une belle sortie en famille, surtout en cette semaine de relâche.

Coup d'oeil sur cet article

Même si le temps doux est apparu plus rapidement que d’habitude, l’hiver est toujours présent dans la majorité des régions du Québec. En cette période de l’année, les amateurs qui veulent vivre une expérience de pêche intéressante peuvent profiter de plusieurs possibilités de pêche blanche.

Ce type de pêche peut se pratiquer facilement en famille. Cet hiver, il n’est pas nécessaire de posséder un permis de pêche. Il faut toutefois respecter la réglementation en vigueur touchant les différentes espèces.

Au départ, si vous n’avez pas beaucoup d’expérience, vous pouvez vous rendre sur le site www.pourquoipecher.com de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs. On y répondra à plusieurs questions comme la façon de faire ses débuts, où pêcher, des trucs et vidéos, tout ce qu’il vous faut pour découvrir l’activité.

À partir du moment où vous décidez de pratiquer la pêche blanche, alors là, ce n’est pas le choix qui manque. Il y a de nombreux plans d’eau accessibles un peu partout au Québec. Vous pouvez les trouver en utilisant l’application allonspecher.com de la FédéCP. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site de la Sépaq : www.sepaq.com/quoi-faire/peche-sous-la-glace. Vous y trouverez la liste des sites de l’organisation qui offrent des possibilités de pêche quotidienne et avec séjours en chalet.

Zec et pourvoiries

Dans le réseau des zecs, il y a 17 d’entre elles qui offrent des activités de pêche blanche en même temps que d’autres activités hivernales. Vous trouverez la liste en consultant le site des zecs à l’adresse : www.reseauzec.com/nouvelles/les-zecs-une-destination-hivernale.

Il ne faut pas oublier le réseau des pourvoiries aussi qui offrent de nombreux services pour cette activité. Il y en a 60, toutes membres de la Fédération des pourvoiries du Québec, qui peuvent accueillir les gens qui veulent taquiner le poisson cet hiver. Il vous suffit de vous rendre à : www.pourvoiries.com/fr/peche-quebec/type-de-peche/peche-blanche-sur-glace/.

Dans les deux cas, comme ce sont des territoires structurés vous serez à même d’avoir des conseils et des suggestions de leurres et d’équipements utiles.

Il ne faudrait surtout pas oublier les activités de Pêche en Herbe de la Fondation de la faune qui permet à des dizaines de milliers de jeunes de pouvoir être initiés à la pêche blanche. Pour avoir la liste des activités organisées, rendez-vous à www.fondationdelafaune.qc.ca.

Bourses

Enfin, la Fondation Héritage Faune a mis sur pied un programme de bourses Relève Pêche d’Hiver. Cela signifie que plusieurs évènements vont se produire cet hiver via les Associations qui sont membres de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs. Lors du dernier discours du budget, le gouvernement s’est engagé à investir 5 $ millions dans le développement de la pêche sportive. Une partie du montant a été investi dans un programme dont l’un des objectifs est d’encourager et soutenir le développement d’une offre de services variés autour de la pêche d’hiver. Les publics visés sont les familles et les non-initiés à cette activité.

Les possibilités sont là. À vous d’en profiter.

Réserve de Portneuf

Le directeur de la réserve faunique de Portneuf, Mathieu Caron a laissé savoir qu’il y avait une disponibilité pour la chasse au chevreuil dans la zone 10 pour cet automne, en novembre prochain. Seul le mâle est permis. La chasse du chevreuil n’est ouverte que depuis trois ans dans la réserve. Il n’y aura aucune chasse avant et après ce séjour de chasse. Le logement se fait en chalet. Pour tout savoir sur les coûts et autres conditions, vous pouvez rejoindre directement les gens de la réserve au (418)323-2021.

Assemblée ACCSQ

L’Association des conducteurs de chiens de sang du Québec tiendra son assemblée générale annuelle le 10 mars prochain, dans les locaux du Grand Village de Lévis, situé dans le secteur Saint-Nicolas. Plusieurs sujets très importants seront à l’ordre du jour dont le projet de modification de la loi concernant le rôle d’un conducteur lors de la recherche d’un animal blessé. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site : www.accsq.com

Soirées de Saint-Cyrille

Vendredi et samedi, le Centre des Loisirs de Saint-Cyrille de L’Islet, situé au 295, rue principale, sera le théâtre de soirées de films chasse et pêche de la tournée de Norman Burns et Daniel Gilbert. Il s’agit du seul endroit au Québec où il y a la présentation de deux soirées. Au fil du temps, l’organisation s’est forgé une réputation solide d’excellence, notamment avec près de 20 000 $ en prix de présence. C’est la plus petite localité où l’on présente la tournée mais celle où il y a le plus grand nombre de prix. Vous pouvez vous procurer vos billets à l’avance (économie de 5 $) en communiquant au (418)234-4609.

Populaire le dindon

Le séminaire sur la chasse au dindon sauvage de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, a battu tous les records en termes de participation en 2017. Près de 6500 personnes ont suivi le cours soit une augmentation de 14 % par rapport à 2016. Au cours des quatre dernières années, plus de 23 500 participants(es) ont été formés comparativement à 12 500 pour les quatre années précédentes, représentant une hausse phénoménale de 87 %. L’intérêt pour la chasse de ce gibier se propage rapidement, surtout depuis qu’il est possible de récolter deux dindons dans certaines zones de chasse.