/news/transports
Navigation

Le RTC ajoute 6500 heures de desserte dans les parcs industriels

Les parcours des lignes 22, 29 et 88 bonifiées de 150%

Rémy Normand, président du RTC, et Pierre Dolbec, président de la Corporation des parcs industriels, jeudi, lors de la présentation des améliorations des services du RTC.
Photo Pascal Huot Rémy Normand, président du RTC, et Pierre Dolbec, président de la Corporation des parcs industriels, jeudi, lors de la présentation des améliorations des services du RTC.

Coup d'oeil sur cet article

Le RTC améliorera sa desserte des parcs industriels en bonifiant le nombre d’heures de service de trois parcours qui circulent dans les quatre parcs le long de l’axe Charest–Henri-IV.

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) offre cette réponse à la suite d’une demande formulée à plusieurs reprises au cours des dernières années, tant par le public que par les entreprises des parcs industriels.

Ainsi, les parcours 22, 29 et 88, qui circulent dans le Parc technologique du Québec métropolitain, le parc Colbert, le parc Carillon et le Carrefour du commerce, verront leurs heures de services bonifiées de 150 %. On passe en effet de 4000 à 10 500 heures de service. Le RTC injectera 650 000 $ pour l’amélioration de ces parcours.

Jusqu’à maintenant, ils étaient concentrés aux heures de pointe du matin et du soir. Les plages horaires seront élargies.

Les parcours seront modifiés afin d’offrir une meilleure desserte et seront allongés pour desservir de nouveaux secteurs. Les départs seront plus fréquents et plus flexibles, promet le président du RTC, Rémy Normand.

Pour une majorité d’employés, ces changements permettront de réduire le temps de marche vers leur lieu de travail.

«Ce sont des améliorations majeures, s’est réjoui M. Normand. Le nombre de départ est doublé, passant de 23 à 52. Il s’agit d’une belle réponse aux demandes qui nous ont été formulées.»

L’entrée en service de ces nouveaux parcours se fera le 18 août prochain.

La Corporation des parcs industriels applaudit ces changements. Ils permettront d’aller chercher des employés dans des quartiers qui n’étaient pas desservis avant, a souligné le président de la Corporation, Pierre Dolbec.

«Il y a des journées où on s’arrache les cheveux» pour trouver des employés et des stagiaires, a-t-il commenté. «C’est un grand pas.»

«On assiste aujourd’hui à des résultats concrets. C’est le début d’une amélioration de la desserte des parcs.»

Le travail va se poursuivre pour les autres parcs industriels, a-t-il souligné.

Environ 4 % des employés des parcs industriels prennent le transport en commun actuellement. Le directeur général du RTC, Alain Mercier, ne veut pas se prononcer sur la cible à atteindre. «On va voir comment ça va aller.»

«Les gens nous disent: “Donnez-nous du service sur le sens du monde et oui, on va l’utiliser”», a commenté M. Dolbec, qui estime cependant qu’il y aura une culture à changer.