/news/health
Navigation

Saguenay–Lac-Saint-Jean: les erreurs liées aux médicaments sont nombreuses

Assurance médicaments régime public
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Les erreurs liées aux médicaments sont parmi les incidents les plus fréquents dans les établissements de santé du SaguenayLac-Saint-Jean.

Certains patients ne reçoivent tout simplement jamais leurs médicaments ou subissent une erreur de dosage.

Chaque année, plus de 5 400 erreurs liées aux médicaments se produisent dans la région. En 2015-2017, il y en a eu 5 485, en 2016-2017 le nombre avait augmenté à 6 210.

Une infirmière auxiliaire qui a accepté de parler sous le couvert de l'anonymat avoue que les coupes de personnel y seraient pour beaucoup dans ces erreurs d’inattentions.

Par exemple, lorsqu'elle se retrouve seule comme infirmière auxiliaire sur l'étage d'un CHSLD, avec près de 30 patients à sa charge et qu'elle distribue les médicaments, il est pratiquement impossible pour elle de terminer la livraison en un seul coup.

«Je commence la livraison avec mon chariot, mais là, il y a une patiente en crise au fond du corridor, quelqu'un qui veut de l'eau, un autre qui veut aller aux toilettes. Je ne sais plus où donner de la tête, donc je réponds aux patients, mais quand je reviens à mon chariot, j'oublie je suis rendu où et à qui j'ai déjà donné le médicament», explique-t-elle.

Sécurité

Après les chutes et les erreurs de médicaments, c'est la sécurité du personnel et des patients qui inquiète,

En 2015-2016, 327 membres du personnel au Saguenay-Lac-Saint-Jean ont subi des agressions physiques, psychologiques et des abus sexuels. Il y en avait 75 de plus l'année suivante.

Cette hausse s'expliquerait par le peu de personnel qui intervient auprès des patients à risque.

Pour les mêmes années, 127 fugues se sont produites, le nombre a ensuite grimpé à 174 l'année suivante.

Les infirmières attribuent cette hausse au manque de surveillance constante pour les patients,

Le nombre de situations de non-respect de confidentialité à presque doublé en un an, passant de 39 à 60. Les erreurs liées aux dossiers de patients sont également de plus en plus fréquentes.

L’essoufflement et la surcharge de travail seraient l'une des principales causes de ces écarts selon le syndicat et le personnel infirmier.