/weekend
Navigation

Bruckner, de l’opéra, un bal pour les enfants et un voyage en Orient

Coup d'oeil sur cet article

C’est un coffret qui est presque comme une bénédiction. En 10 disques, tout l’art de Yannick Nézet-Séguin et son Orchestre Métropolitain se déploie pour les symphonies de Bruckner. Le claveciniste Luc Beauséjour nous invite à découvrir l’opéra Vénus et Adonis de John Blow, tandis que l’Orchestre symphonique de Montréal prépare son grand bal pour les enfants et que la NEF poursuit son voyage en Orient.

 Au fil des saisons, nous avons suivi la passion Bruckner selon le chef étoilé Yannick Nézet-Séguin. En ces temps difficiles où le disque compact subit les assauts de la musique en continu, saluons l’initiative de la compagnie de disque ATMA. 

Luc Beauséjour
Photo courtoisie
Luc Beauséjour

Sous la houlette de sa présidente Johanne Goyette qui fut la première à ouvrir ses portes à l’univers Bruckner, nous voici maintenant arrivés au bout de l’aventure. Dans un joli boîtier qui comprend dix disques accompagnés d’un livret explicatif, ce tout Bruckner selon Yannick est un véritable bijou. Avec beaucoup de souplesse et une connaissance certaine de l’homogénéité, le chef et son orchestre vous feront vivre des moments palpitants. Un cadeau qui s’adresse à tous les mélomanes.

Claveciniste doué et sans contredit l’un des meilleurs de sa génération, Luc Beauséjour vous convie à un opéra baroque. Sous le signe des grands ensembles, vous découvrirez Vénus et Adonis, du compositeur britannique John Blow. En plus des quatorze musiciens présents, les rôles principaux seront tenus par la soprano Nathalie Paulin, le baryton Marc Boucher et la soprano Anna-Sophie Neher. Samedi 10 mars, à 20 h, à la salle Bourgie du Musée des Beaux-arts.

Du bal des enfants à l’Orient.

Samedi 17 mars, à midi, l’OSM ouvrira ses portes aux enfants pour son grand bal. Avec l’animateur et porte-parole Patrice Bélanger, vos petits découvriront en musique et en danse : Le petit chaperon rouge.

Dans un autre genre, la formation ­musicale La NEF nous invite à un voyage en Orient, mercredi 14 mars, à 20 h, à la salle Bourgie du Musée des Beaux-arts de Montréal.

Marc-André Pépin

Photo courtoisie

★★★★

Tempus Fugit – Mauvaise influence

Et si nous sortions un peu de la musique classique pure pour aborder le champ du passage des genres (cross-over) ?

Marc-André Pépin est un solide pianiste qui a étudié sous la direction de Serge Garant et André Prévost. Plutôt que de proposer une suite qui va de Bach à Bruckner, il a choisi des compositions personnelles. Un peu comme le fit Alain Lefèvre avec son propre répertoire, Marc-André Pépin vous invite à découvrir son monde, sans être en terrain inconnu, puisque les influences sont notables. Tempus Fugit est une somme toute une belle réussite.

3 concerts à surveiller

14 mars 20 h

15 mars 20 h

Maison symphonique

  • Orchestre symphonique de Montréal
  • Œuvres de Mozart, Louie et Dvořák
  • Soliste : Andrew Wan, violoniste
  • Sous la direction de Kent Nagano

14 mars 13 h 30

Salle André-Mathieu (Laval)

  • Orchestre symphonique de Laval
  • Œuvres de Piazzolla, Neruda et Tchaïkovski
  • Soliste : Pacho Flores, trompettiste
  • Sous la direction d’Alain Trudel

21 mars 20 h

24 mars 20 h

25 mars 14 h 30

Maison symphonique

  • Le Requiem de Verdi
  • Solistes : Patrizia Ciofi, soprano
  • Marie-Nicole Lemieux, mezzo-soprano
  • Olivier Purcell, ténor
  • Et le chœur de l’OSM

Sous la direction de Kent Nagano