/weekend
Navigation

Les excès des stars

Anne-Sophie Jahn
Photo Astrid di Crollalanza Anne-Sophie Jahn

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir interviewé près d’une centaine de personnes impliquées d’une manière ou d’une autre dans le monde du rock, la journaliste française Anne-Sophie Jahn partage le fruit de ses recherches dans un document percutant, étonnant, parfois triste ou navrant, souvent désopilant : Les sept péchés capitaux du rock.

Mötley Crüe
PHOTO COURTOISIE
Mötley Crüe

 

 

Mötley Crüe, Oasis, Jay-Z, Eminem, Lady Gaga, Axl Rose... sait-on tout d’eux ? Anne-Sophie a interrogé des amis, des imprésarios, des assistants, des chauffeurs, des attachés de presse, des directeurs de palaces, des videurs de boîtes de nuit, et même des amants de certains artistes. Ce dont ils ont été témoins sort de l’ordinaire : la colère, l’envie, l’avarice, l’orgueil, la gourmandise, la paresse et bien sûr la luxure sont à l’avant-scène !

« La question de l’excès, c’était complètement lié à l’histoire du rock », commente Anne-Sophie Jahn, en entrevue. « Évidemment, il y a des exceptions, mais les rock stars doivent pécher, ils doivent transgresser. La transgression, c’est aux origines du rock’n’roll. D’où l’idée des péchés. »

Lady Gaga
PHOTO WENN
Lady Gaga

 

Elle n’était pas en panne d’histoires folles à raconter. « Comme on est à Montréal, je pense tout de suite au concert de Mac DeMarco... c’était des excès de scène, pas des moments de coulisses. Il avait fait un concert en 2013 au Club Soda et c’était n’importe quoi. Il avait fait venir tous ses amis sur scène, tout le monde se mettait nu, ils s’aspergeaient de bière, faisaient tourbillonner leurs pénis. Je me disais, ça c’est l’esprit du rock’n’roll : on est en plein dans l’excès. Et ç’a été de pire en pire », se souvient Anne-Sophie, qui était dans le public ce jour-là.

 Bertrand Cantat
PHOTO AFP
Bertrand Cantat

 

TOUT SE PERMETTRE

Les stars, semble-t-il, peuvent tout se permettre, tout avoir, tout faire. Des dieux du rock, on accepte tout ? « Ce qui me met un peu mal à l’aise c’est que souvent, la femme est réduite au rang de groupie, d’objet sexuel distrayant et joli. » Et dans le livre, on en apprend un rayon sur le sujet, en coulisses et sur scène.

Avec le recul, Anne-Sophie Jahn dresse un constat intéressant. « Même si c’est des histoires qui sont certes, au bout d’un moment, un peu écœurantes, c’est en même temps nécessaire. Il faut garder un esprit de folie. Et que l’esprit du rock’n’roll, transgressif, de l’excès – on fait n’importe quoi, la partie un peu fun et amusante – c’est important de la garder. La musique policée et sage, c’est bien, ça existe, c’est super et tant mieux. Mais il faut aussi des concerts ou des moments un peu fous. »

Elle pense par exemple aux caprices de Lady Gaga qui, dans sa loge, pour un concert à Londres, a demandé des drapeaux anglais, qu’il y ait de la limonade rose et que tous les gens qui viennent la servir aient un accent cockney. « Ça peut être vu comme une fille qui va trop loin, mais en même temps, c’est super sympa ! Même en dehors de la scène, ça reste un excès qui est amusant. Et c’est important de s’amuser ! »

Oasis
PHOTO COURTOISIE
Oasis

 

UN MEURTRE

Anne-Sophie Jahn a abordé la question des abus de drogue et d’alcool, de la violence – notamment dans le groupe Oasis, mais aussi de meurtre. Aborder la question de Bertrand Cantat a été beaucoup plus difficile. « Quand j’ai abordé le chapitre Colère, la première histoire qui m’est venue à l’esprit, c’est Bertrand Cantat. »

Elle a rencontré des gens de son entourage et appris des détails sidérants. « Marie Trintignant est morte sous ses coups de poing à lui, ce n’était pas du tout accidentel et en plus, j’ai découvert l’histoire de sa femme, morte suicidée, complètement dans l’oubli. Et là, c’est glaçant. C’est plus difficile à aborder que des histoires de chambres d’hôtel détruites. »

Les sept péchés 
capitaux du rock
Anne-Sophie  Jahn
ÉditionsFlammarion
318 pages
PHOTO COURTOISIE
Les sept péchés capitaux du rock Anne-Sophie Jahn ÉditionsFlammarion 318 pages