/news/currentevents
Navigation

La SQ recherche des manifestants bénévoles

Le corps policier sollicite les étudiants pour entraîner ses agents dans une annonce partagée sur le web

Manifestation contre le règlement P-6_3
Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay Pour plus de réalisme, les participants sont même invités à apporter un foulard pour se cacher le visage ou encore un masque à gaz.

Coup d'oeil sur cet article

Dans une annonce largement partagée sur les réseaux sociaux, la Sûreté du Québec sollicite des étudiants « pour être manifestant[s] » dans le cadre d’un exercice. Des internautes y ont plutôt vu une tentative maladroite de se préparer à la tenue du G7 en juin.

Le document apposé sur un babillard de l’Université Laval annonce la tenue d’un exercice en contrôle de foule pour des policiers de la SQ à Valcartier le mercredi 14 mars. « Aimeriez-vous être de l’aventure en jouant le rôle d’un manifestant ? » est-il écrit.

Pour plus de réalisme, les participants sont même invités à apporter un foulard pour se cacher le visage ou encore un masque à gaz.

Aucun lien

L’annonce a été repérée par le « Collectif Subvercité » qui l’a ensuite diffusée samedi soir. « La SQ se prépare au G7 avec la subtilité d’un hippopotame », a écrit le groupe qui se qualifie d’anticapitaliste. La publication avait été partagée plus de 700 fois en moins d’une journée, hier.

Contactée par Le Journal, la SQ a démenti tout lien avec le G7, qui réunira plusieurs chefs d’État à La Malbaie les 8 et 9 juin prochains.

Il s’agit plutôt d’un exercice annuel pour lequel le corps policier a déjà fait appel à des étudiants dans le passé, selon le lieutenant Jason Allard.

« C’est vraiment un entraînement lié aux opérations régulières dans le sens où ça fait partie des formations que l’on donne à notre groupe de maintien et de rétablissement de l’ordre », a-t-il précisé.

« Naturellement, vous comprenez que le meilleur moyen de faire pratiquer des policiers dans des conditions les plus réelles possible est d’avoir des gens de l’autre côté », a-t-il ajouté.

G7

La SQ fait partie du Groupe intégré de la sécurité du G7, qui rassemble également la GRC, les Forces armées et les services de police de Québec et de Saguenay.

« Le G7, c’est sûr, ça s’en vient et ça fait partie des entraînements qui vont suivre, plus tard, avec nos partenaires », a mentionné M. Allard.

Le sommet entraînera un important déploiement policier et militaire alors que la présence de manifestants est redoutée.