/news/politics
Navigation

Des publicités gouvernementales faites «dans l’intérêt des Québécois», selon Arcand

Periode des questions
Photo Simon Clark Le président du Conseil du trésor, Pierre Arcand

Coup d'oeil sur cet article

Le président du Conseil du trésor, Pierre Arcand, assure que c’est «dans l’intérêt des Québécois» que son gouvernement dépense des millions de dollars en publicités faites sous le thème «Ensemble, on fait avancer le Québec».

Depuis 2014, le gouvernement Couillard a dépensé plus de 12 M$ en publicités gouvernementales qui s’apparentent davantage à de la propagande partisane, estime la Coalition avenir Québec, sur la base de calculs effectués à la suite d’une demande d’accès à l’information.

Cette somme représente environ 20 % de l’ensemble des dépenses faites par les ministères en publicité et promotion, qui s’élèvent plus de 63 M$ sur la même période.

Les dépenses faites par le gouvernement Couillard pour promouvoir son budget, le plan nord et sa stratégie maritime ont été saupoudrées à travers les ministères des Finances, de l’Éducation, de la Santé, de l’Économie et de l’Immigration, notamment.

«À l'aube de la prochaine élection, les dépenses en publicité partisane de ce gouvernement sont en augmentation spectaculaire», a déploré en chambre le député caquiste Éric Caire.

«Scandaleux», dit la CAQ

Alors que les dépenses engagées dans la promotion du Plan économique s’élevaient à seulement 200 000 $, en 2014-2015, elles ont grimpé à 5 M$ seulement que pour les neufs derniers mois de l’année 2017, a rapporté M. Caire.

«Le seul mot qui me vient à l'esprit, [...] c'est scandaleux, a déclaré le député de La Peltrie. Est-ce que le président du Conseil du trésor va mettre fin à cette orgie de dépenses, de publicités partisanes?»

«On a eu d'importants débats de société au cours de la dernière année», a répliqué le président du Conseil du trésor.

Les publicités ciblées par la CAQ ont porté non seulement sur le plan économique du Québec, mais aussi sur la création d’emplois, la promotion de langue française, l’apport positif de l’immigration et la lutte contre la violence, a fait valoir M. Arcand.

Le DGE interpellé

Le chef caquiste François Legault, qui dénonce ces dépenses depuis plusieurs mois déjà, a communiqué récemment avec le Directeur général des élections du Québec en le sommant d’agir.

«On a déjà sa réponse, a dit M. Legault. Malheureusement, il dit qu'il va regarder ça puis il va peut-être nous revenir avec une décision pour les prochaines élections.»

«Est-ce qu'on va (devoir) vivre (avec) des millions puis des millions de publicités du gouvernement libéral pendant les six mois qui restent, a soulevé le chef de la CAQ. Le budget s'en vient... Est-ce qu'il va en profiter pour mettre encore plus de millions pour convaincre les gens que le Parti libéral est donc bon au Québec?»