/entertainment/radio
Navigation

Le Doc Mailloux dit avoir perdu plus de 500 000 $ après avoir tenu des propos controversés à Tout le monde en parle

Doc Mailloux
Photo d'archives, ANDRÉANNE LEMIRE Doc Mailloux

Coup d'oeil sur cet article

Le Doc Mailloux a affirmé en ondes, mardi matin, que les propos controversés sur les personnes noires et autochtones qu’il a tenus à Tout le monde en parle, en 2005, lui ont fait perdre plus de 500 000 $.

Mailloux a commencé son intervention en voulant féliciter son collègue Sylvain Bouchard pour avoir invité le professeur en psychoéducation de l’Université de Montréal Serge Larivée. Ce dernier serait «à l’origine» des fameux propos du Doc Mailloux.

L’animateur avait affirmé que les Noirs et les Autochtones ont un quotient intellectuel moyen «nettement inférieur à 100», en citant une étude. En raison de ces déclarations, il a dû payer des amendes au Collège des médecins du Québec et il a eu plusieurs poursuites. 

Le Doc Mailloux est d’ailleurs revenu sur l’aspect financier de toute cette histoire.

«En manque à gagner, ça m’a coûté minimalement 500 000 $, cette histoire-là», a-t-il dit.

«Ç’a été une histoire qui a duré et qui a perduré, qui a eu des conséquences, alouettes. Quand je dis 500 000 $, c’est en manque à gagner. Je n’ai pas impliqué là-dedans mon contrat avec CKAC qui était rendu à 320 000 $ par année et qui a cessé abruptement à cause de cette histoire-là.»

«C’est 500 000 $ en manque à gagner dans ma profession de psychiatre», a-t-il précisé.

Mailloux est ensuite revenu sur le sujet du quotient intellectuel, qu’il croit être tabou chez les Canadiens français. 

«Merci, Sylvain, merci pour ton audace d’avoir osé confronter la collectivité avec un tabou. Le quotient intellectuel des êtres humains, chez les Canadiens français, est un tabou. Alors, la gent féminine ne tolère pas, avec un certain pourcentage d’hommes, mais la vaste majorité des mères n’acceptent pas cette injustice humaine épouvantable qu’est la capacité intellectuelle chez l’enfant, comme le professeur Larivée l’a dit, qui est une capacité, un potentiel qui n’évolue plus, normalement, habituellement, après l’âge de 7 ans. [Il] va simplement s’actualiser, mais non pas grandir comme potentiel», a conclu l’animateur du FM 93.