/news/currentevents
Navigation

Disparition du petit Ariel: «On ne lésine pas sur les moyens quand il faut retrouver un enfant de 10 ans»

Coup d'oeil sur cet article

Toutes les ressources sont mobilisées pour retrouver le jeune Ariel Jeffrey Kouakou.

 

Disparition
Le directeur par intérim du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Martin Prud'homme, est allé rencontrer les policiers chargés de l'enquête sur la disparition du petit Ariel Jeffrey Kouakou.
MAXIME DELAND/AGENCE QMI
Le directeur par intérim du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Martin Prud'homme, est allé rencontrer les policiers chargés de l'enquête sur la disparition du petit Ariel Jeffrey Kouakou.

 

C'est ce qu'a indiqué André Durocher du SPVM lors du point tenu en après-midi mercredi.

«On ne lésine pas sur les moyens quand il faut retrouver un enfant de 10 ans», a ajouté Durocher.

«Il n’y a pas d’abandon des recherches. Le poste de commandement va rester présent dans le quartier», a-t-il dit.

«Il n’y aura pas d’arrêt des recherches tant que l’on peut faire progresser l’enquête.»

André Durocher a indiqué que les gens fonctionnent souvent «par habitude» et que s’ils ont vu quelque chose, cela peut leur revenir n’importe quand.

Il a par ailleurs invité la population du secteur où le jeune garçon pourrait se trouver à vérifier leur cour arrière.

«C’est un jeune garçon de 10 ans. Il a pu monter une clôture et tomber et se blesser et s’évanouir.»

M. Durocher a indiqué que les policiers seront mobilisés toute la nuit pour retrouver l’enfant qui n’a plus été vu depuis plus de 50 heures.

Recherches dans le secteur de la rivière des Prairies

Les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) concentrent leurs recherches vers le secteur de la rivière des Prairies dans l’affaire de la disparition du petit Ariel Jeffrey Kouakou.

L’enfant de 10 ans a en effet été vu pour la dernière fois vers 14 h lundi dans le parc des Bateliers, qui longe la rivière.

Les unités de recherche ont envisagé de plonger dans la rivière mercredi matin, mais elles ont dû renoncer en raison du courant qui était trop fort.

Tous les efforts de recherche se concentrent maintenant sur un secteur d’environ six kilomètres qui va du parc des Bateliers au barrage d’Hydro-Québec situé à l’est du pont Papineau-Leblanc (autoroute 19).

Le périmètre a déjà été quadrillé deux fois depuis mardi matin.

Les policiers ont par ailleurs demandé à Hydro-Québec de réduire le débit de l’eau de la rivière pour faciliter les recherches qui pourraient avoir lieu de l’autre côté du barrage.

Il faut rappeler qu’Ariel avait quitté le domicile de ses parents sur la rue Valmont, dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartieville, lundi vers midi, pour se rendre chez un ami sur le boulevard Gouin.

Son père peine à rassurer sa famille

Le père du petit Ariel Jeffrey Kouakou peine à trouver les mots mercredi matin pour rassurer sa famille alors que les recherches se poursuivent pour retrouver l’enfant.

Rencontré dans sa résidence du quartier Cartierville par TVA Nouvelles, Kouadi Frédéric Kouakou a avoué trouver «extrêmement difficile» de tenir le coup.

«C’est difficile de parler à sa petite sœur qui nous pose toujours des questions pour savoir où il est parti, a confié le père d’Ariel. Nous sommes obligés de contourner la question.»

En entrevue, M. Kouakou s’est adressé directement à son fils.

«Ariel, tout ce que moi je peux te dire, c’est que tu manques à ta petite sœur, a-t-il dit avant de fondre en larmes. Je connais l’attachement qu’il a avec sa famille, avec ses amis. Ariel, où que tu te trouves, fais-nous signe. Demande pardon à celui qui est avec toi. Dis-lui que tu as une petite sœur qui t’attend. Elle n’a que quatre ans.»

 

Toute information peut être transmise au 911 ou à Info-Crime Montréal au 514 393-1133.

►Ariel Jeffrey Kouakou

►Parle français

►Âge: 10 ans

►Poids: 40 kg (88 lb)

►Taille: 140 cm (4 pi 5 po)