/news/currentevents
Navigation

Euthanasier un pitbull coûte 11 500$ à la Ville

Sept-Îles a reçu une facture non détaillée d’avocats

pitbull sept-îles
Photo courtoisie, Johnny Bond Savard Bud a été euthanasié au printemps dernier à la suite d’une plainte reçue par la Ville de Sept-Îles. Son propriétaire prétend qu’il était toujours attaché à l’extérieur.

Coup d'oeil sur cet article

SEPT-ÎLES | La Ville de Sept-Îles a déboursé 11 500 $ pour forcer un de ses citoyens à faire euthanasier son pitbull, alors que celui-ci était pourtant légalement enregistré depuis quelques années.

Même si les pitbulls sont interdits depuis au moins 2005 à Sept-Îles, ils étaient tolérés par la SPCA qui délivrait des permis pour ce type de chiens.

Par contre, après avoir reçu une plainte, dont la nature n’a pas été dévoilée, la ville de la Côte-Nord a entamé des procédures pour expulser Bud, un pitbull enregistré légalement à la SPCA locale depuis 2014-2015.

Facture non détaillée

Selon des documents obtenus en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, le dossier a coûté 11 573,82 $ à la Ville, dont 9687,02 $ en honoraires d’avocats, pour un cas pourtant simple dans lequel le propriétaire du chien ne s’est même pas défendu et a fini par faire euthanasier sa bête.

Les factures d’avocats ne sont pas détaillées. Il est donc impossible de vérifier quelles tâches ont été effectuées et combien d’heures de travail ont été facturées.

« Souvent, dans les dossiers comme celui-là, les premières traces qu’il faut faire sont toujours un peu plus longues et plus dispendieuses. [...]

Puis dans les causes qui suivent, normalement les traces sont faites », a expliqué le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

Le propriétaire de Bud, Johnny Bond Savard n’en revient pas que la Ville ait payé aussi cher pour se débarrasser de son animal.

Réjean Porlier<br>
<i>Maire</i>
Photo Emy-Jane Déry
Réjean Porlier
Maire

Une vie « brisée »

« C’est très cher payé pour briser la vie de quelqu’un. La perte de mon chien est un des plus gros coups de pied dans la face que j’ai mangés. [...] Je suis parti à brailler comme un chien », a-t-il dit.

En plus du dossier de Bud qui a coûté 11 500 $, la Ville de Sept-Îles a présentement deux autres dossiers d’expulsion de pitbull ouverts à la Cour, dans lesquels les propriétaires des animaux contestent les avis d’expulsion.

–Avec la collaboration spéciale d’Emy-Jane Déry