/entertainment/stage
Navigation

Le charisme de Luc LeBlanc

L’incroyable légèreté de Luc L. se démarque par son authenticité

Coup d'oeil sur cet article

Est-ce que c’est possible de créer une pièce de théâtre sur la vie d’un comédien qui n’est pas très connu? Les théâtres Sortie de Secours et de l’Escaouette font à nouveau la démonstration que la chose est possible avec L’incroyable légèreté de Luc L.

À l’affiche jusqu’au 31 mars, à la Caserne Dalhousie, à l’occasion de la saison nomade du Théâtre Périscope, la création est une œuvre de biofiction qui s’intéresse à la vie de Luc LeBlanc. Un comédien et humoriste originaire de McKendrick, au Nouveau-Brunswick.

L’incroyable légèreté de Luc L. est le troisième et dernier volet d’un triptyque consacré à des artistes acadiens.

Les trois exils de Christian E., en 2011, plongeait dans la vie de Christian Essiambre, qu’on a vu dans les séries et téléromans Belle Baie, Mirador, Le Gentleman et Le Siège. Le long voyage de Pierre-Guy B., qui a suivi en 2015, s’intéressait au musicien Pierre-Guy Blanchard.

L’incroyable légèreté de Luc L. se déploie sous la forme d’un talk-show enregistré devant public, avec des sauts dans le temps, où l’on assiste aux répétitions entourant la création de ce spectacle et des témoignages où l’on raconte le parcours de Luc LeBlanc.

Contrairement à son cousin Christian Essiambre et à son ami Pierre-Guy Blanchard, le comédien et humoriste n’a jamais quitté le Nouveau-Brunswick. Il avait, précisent-ils, tout le talent pour réussir ailleurs. Luc LeBlanc était, selon leurs dires, le comédien le plus talentueux en Acadie.

Le courage

On constate toute l’étendue de son talent lorsqu’il plonge dans la peau de deux personnages interprétés à l’occasion de spectacles qu’il a présentés à Edmonton et à Winnipeg. Il est tout à fait incroyable dans la peau d’un gars immensément stressé et « sur le 220 », qui mélange l’anglais, le français et le chiac, et dans celui d’un hypocondriaque.

Les trois gars se parlent dans la face et se critiquent franchement sans que l’amitié disparaisse, et cette authenticité s’avère être la grande force de ce triptyque.

Le comédien humoriste, qu’on a vu dans Belle Baie et dans Le siège, admet que la vie a été bonne pour lui.

« Vous avez eu le courage de partir. J’ai eu le courage de rester », lance-t-il.

Luc LeBlanc, Christian Essiambre et Pierre-Guy Blanchard sont différents et se ressemblent. Et l’on croit à cette proposition, parce que leurs peurs, leurs joies, leurs dilemmes, leurs angoisses et leurs défis ne sont pas éloignés de nos vies.