/sports/soccer/impact
Navigation

Le parcours du Toronto FC pourrait aider l'Impact

Le parcours du Toronto FC pourrait aider l'Impact
Photo Agence QMI, Dominic Chan

Coup d'oeil sur cet article

Le gardien de l’Impact de Montréal Evan Bush est particulièrement intéressé par le cheminement du Toronto FC dans la Ligue des champions de la CONCACAF. Il sait notamment qu’à la suite de leur dernier match éreintant au Mexique, les Torontois pourraient laisser plusieurs gros joueurs se reposer, samedi, au Stade olympique.

«J’ai trouvé que c’était un match fantastique, comme la série aller-retour en général, a indiqué Bush au réseau TVA Sports, mercredi. Le Toronto FC a montré du caractère après avoir accordé le premier but à la maison. Avant, la plupart des équipes de la Major League Soccer [MLS] auraient paniqué dans cette situation, mais les Torontois en ont fait suffisamment pour obtenir un résultat satisfaisant et se donner une chance pour le match retour au Mexique.

«S’il y avait eu cinq minutes de plus, le résultat aurait pu être différent, mais le TFC a bien géré le cadran, a ajouté Bush à propos du match retour de mardi au Mexique. Félicitations à eux! C’est bon pour eux, pour la MLS et pour le soccer en général.»

Le Toronto FC a donc continué sa séquence de rêve. Après avoir remporté la Coupe MLS et le championnat canadien en 2017, la troupe de Greg Vanney poursuit sa route dans la Ligue des champions de la CONCACAF. Mardi soir, le TFC s’est qualifié pour la demi-finale. La défaite de 3-2 à saveur de victoire a été suivie de près par les joueurs de l’Impact.

«C’était un bien joli match, a pour sa part lancé le défenseur Rod Fanni. Ça m’a permis de prendre la température de ce genre de match. C’était important pour moi.»

Dans la thématique «Ligue des champions de la CONCACAF», un invité très spécial sonnera la cloche du groupe «1642 MTL» samedi: le jeune retraité Cameron Porter, qui a marqué le but le plus important de l’histoire du club, contre Pachuca, en 2015.