/news/education
Navigation

Les enseignants de Québec pourraient quitter leur centrale syndicale

Coup d'oeil sur cet article

Le Syndicat de l'enseignement de la région de Québec (SERQ) recommande à ses membres de se désaffilier de la Centrale des syndicats du Québec pour rejoindre les rangs de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE), jugée plus revendicatrice.

La décision finale appartiendra toutefois à ses quelque 5000 membres, qui seront appelés à voter sur la tenue d’un référendum à ce sujet à la fin avril. Le président du SERQ, Denis Simard, ne veut pas, pour l’instant, en dire davantage sur les raisons qui ont amené ses délégués à se prononcer en faveur de la désaffiliation. «On a la conviction que la FAE serait un meilleur véhicule», s’est-il contenté d’affirmer, ajoutant que l’information serait transmise aux membres au cours des prochaines semaines.

La Fédération autonome de l’enseignement a été créée en 2007, à la suite de la désaffiliation de huit syndicats de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE), qui fait partie de la Centrale des syndicats du Québec.

La FAE regroupe aujourd’hui 34 000 membres, situés surtout dans la grande région de Montréal, alors que la FSE en compte 65 000 répartis aux quatre coins de la province.

De son côté, le Syndicat de l’enseignement de la région de Québec a depuis longtemps affiché sa dissidence au sein de la FSE, en votant contre les deux dernières ententes de principe conclues avec le gouvernement.