/news/politics
Navigation

Budget Leitao 2018: une cagnotte de 1,2 milliard $ pour le tramway de Québec

Le troisième lien toujours à l'étude, mais un financement incertain

Budget Leitao 2018: une cagnotte de 1,2 milliard $ pour le tramway de Québec
Photo courtoisie, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Couillard réserve 1,2 milliard $ pour le réseau de tramway de Québec, mais admet que la capacité de payer pour un troisième lien est mince, pour l'instant.

«On fait ce qu'il faut pour être capable de pérenniser le projet» de tramway, a soutenu le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx, mardi, en marge de la présentation du budget 2018-2019.

Le ministre Sébastien Proulx
Photo Simon Clark
Le ministre Sébastien Proulx

À LIRE AUSSI


Ce budget place le réseau structurant de 3,3 milliards $ parmi les trois principaux projets de mobilité au Québec, avec le prolongement de la ligne bleue du métro et le Réseau express métropolitain de Montréal.

«Il s’agit d’un projet ambitieux, que nous avons appuyé dès le début», a soumis le ministre des Finances, Carlos Leitao.

Budget Leitao 2018: une cagnotte de 1,2 milliard $ pour le tramway de Québec
Photo Simon Clark

Grâce à l’entente signée il y a deux semaines entre la Ville de Québec et le gouvernement, le tramway a donc fait cette année un bond de géant, en passant de l'étape de l'étude à celle de la planification, et est inscrit comme tel au Plan québécois des infrastructures 2018-2028.

Le gouvernement a déjà octroyé 215 millions $ pour les études de conception. Une réserve de 1 milliard $ s'ajoute pour « assurer la contribution du Québec à la réalisation du projet, dont les travaux sont prévus débuter d’ici trois ans». Une échéance légèrement plus rapide que ce qui est prévu dans les plans de la Ville, alors qu'on parlait d'un chantier débutant en 2022.

Budget Leitao 2018: une cagnotte de 1,2 milliard $ pour le tramway de Québec
Photo Stevens LeBlanc

À LIRE AUSSI


«À la limite»

Pendant ce temps, le projet de troisième lien demeure à l'étude, mais le ministre des Finances a admis hier qu'avec 100 milliards $ d'investissements en infrastructures prévus sur 10 ans, soit 25 % du PIB, la marge de manœuvre pour le financer se rétrécit. «Je pense personnellement que nous sommes à la limite. Je ne pense pas que l'économie québécoise puisse aller au-delà de 25 % du PIB sur 10 ans en infrastructures publiques.»

«Avant que ça aille plus loin, il va falloir qu'il y ait dans la région de Québec un consensus sur la suite des choses», a ajouté son collègue président du Conseil du trésor, Pierre Arcand.

Le ministre Pierre Arcand
Photo Stevens LeBlanc
Le ministre Pierre Arcand

À LIRE AUSSI


Pour le chef de la CAQ, François Legault, c'est inquiétant. «On a la preuve que c'est pas sérieux, le Parti libéral, quand il parle du troisième lien.»

Le chef de la CAQ, François Legault
Photo Stevens LeBlanc
Le chef de la CAQ, François Legault

M. Leitao a rappelé que Lévis pourra proposer un projet pour arrimer son système de transport par autobus avec le réseau de tramway et a confirmé les 87 millions $ promis à la Ville pour l'aménagement de voies réservées sur Guillaume-Couture et Des Rivières.

Projet de tramway-trambus

  • 3,3 milliards $, dont 300 millions $ à la charge de la Ville de Québec
  • 1,3 milliard $ de hausse en termes de PIB du Québec
  • 1450 emplois créés ou maintenus en moyenne par année pendant sa construction