/news/politics
Navigation

Budget Leitao 2018: un nouveau crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation

Achat maison immobilier condo
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Québec instaurera dès cette année une nouvelle déduction fiscale qui permettra de toucher 750 $ pour l’achat d’une première habitation, en plus de prolonger d’un an le programme RénoVert, pour la réalisation de travaux de rénovation «écoresponsables».

Les conditions d’admissibilité à ce nouveau crédit d’impôt non remboursable seront similaires à celles du Régime d’accession à la propriété (RAP), c’est-à-dire qu’il faudra, pour en profiter, ne pas avoir été propriétaire au cours des quatre années précédant la transaction.

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, s’attend à ce que 47 000 familles bénéficient de cette mesure, qui coûtera 28 M$ par année à l’État.


À LIRE AUSSI


«Un fardeau» de moins

«L’acquisition d’une première habitation représente un fardeau souvent difficile à assumer pour les jeunes familles. [...] Nous voulons favoriser l’accès à la propriété des premiers acheteurs», a souligné le ministre Leitao, dans son discours.

Achat maison immobilier condo
Photo Simon Clark

Pour un couple, la déduction fiscale de 5000 $ sur le revenu imposable pourra être partagée.


À LIRE AUSSI


Concrètement, le nouveau crédit d’impôt du Québec permettra de toucher une somme de 750 $, et jusqu’à 1376 $ en incluant le crédit d’impôt fédéral déjà existant de 626 $.

Québec considère que la somme de 5000 $ correspond aux dépenses additionnelles comme la «taxe de bienvenue» (2250 $ pour une maison moyenne de 250 000 $), les frais d’inspection (550 $), les frais de notaire (1200 $) et les frais de déménagement (1000 $).

À noter qu’il ne sera pas nécessaire de présenter de factures pour obtenir le crédit d’impôt.

Un an de plus pour RénoVert

Devant le «grand succès» du crédit d’impôt remboursable RénoVert, le ministre Leitao a décidé d’en prolonger l’application pour une année, soit jusqu’au 31 mars 2019.

Le programme permet d’aller chercher une aide correspondant à 20 % des dépenses de rénovation résidentielle admissibles qui excèdent 2500 $. La valeur maximale de ce crédit d’impôt est de 10 000 $, par exemple pour des travaux d’isolation du toit, des fondations ou le remplacement de portes et fenêtres.


À LIRE AUSSI