/sacchips/zoneassnat
Navigation

[AUDIO] Éric Duhaime accuse Caroline Proulx d'avoir menti à son recherchiste

Caroline Proulx
Photo Jocelyn Malette Caroline Proulx

Coup d'oeil sur cet article

L’animateur au FM93, Éric Duhaime, a accusé la future candidate caquiste dans Berthier, Caroline Proulx, d'avoir menti à son recherchiste.

«Elle commence sa carrière politique en contant une menterie aux gens qui l’appellent!», a décrié Éric Duhaime dans son émission mercredi laissant tomber quelques jurons atténués au passage.

Ayant entendu des rumeurs laissant croire que l’animatrice allait se lancer éminemment en politique avec la CAQ, l’animateur a demandé à son recherchiste, Mathieu Boulay, de valider l’information auprès de la principale intéressée.

Cette dernière aurait démenti catégoriquement l’information. Le hic c’est que, quelques heures plus tard, l’analyste politique de Radio-Canada, Martine Biron, annonçait la nouvelle en primeur sur Twitter. Cette dernière serait une bonne amie de Caroline Proulx, selon l’animateur.

«Elle a dit: “Tu es le 3e ou 4e qui m’appelle. Je suis quand même surprise parce que ce n’est pas vrai”», a raconté le recherchiste.

Puis il en a rajouté une couche.

«Elle a dit: «ce n’est pas vrai. Mes projets là, à moyen terme, c’est de m’en aller en Italie. J’y suis déjà allée, je devais y aller l’été passé, mais j’ai eu un remplacement à LCN, donc j’ai reporté ça. Je suis en procédure pour faire faire mon visa présentement et dans les prochains mois, je serai en Italie pour possiblement une année», a-t-il relaté.

«À matin là! Pas il y a trois ans», s’est insurgé Éric Duhaime.

Puis l’animateur a laissé tomber qu’«il était temps qu’elle fasse de la politique» puisqu’elle est «assez menteuse pour ça».

«Mais pourquoi quand tu rentres en politique il faut que tu mentes? Est-ce que c’est un prérequis ça coudonc?», a-t-il aussi ajouté.

L’animateur s’est ensuite réjoui de la candidature en politique de son ex-collègue, mais ne semble pas du tout avaler qu’elle ait, selon lui, menti au recherchiste de son émission.

«Je n’en reviens pas! Moi, je la connais Caroline. Je suis content qu’elle s’en aille en politique, je pense que pour elle, c’est un cheminement naturel, dans les médias effectivement ça faisait une couple de mois qu’on la voyait moins, peut-être que c’est une nouvelle carrière et une nouvelle opportunité. C’était peut-être plus difficile ces derniers mois, ces dernières années et c’est une fille qui a des convictions plutôt centre droit. Je ne suis pas très surpris qu’elle ait choisi la Coalition avenir Québec, la circonscription de Berthier c’est à cause du chalet familial fac tsé, je ne vois pas ça nécessairement d’un mauvais oeil.  Mais, le fait de nous mentir, tabarnouche! Pourquoi? Ça donne quoi?», s’est-il demandé.

«Parce qu’elle réservait le scoop pour quelqu’un d’autre!», a avancé sa coanimatrice Myriam Ségal.

«Oui, mais là, écoute bien! Penses-tu vraiment que le tweet de Martine Biron était tellement important qu’il fallait qu’elle mente?», a répondu Éric Duhaime?

«Oui», a rétorqué sa coanimatrice.

«Ben! Imagine! Si elle est prête à mentir pour un tweet! Qu’est-ce qu’elle va faire quand ça va être le temps de voter des millions?», a questionné l’animateur.

«Attends qu’elle nous parle du 3e lien, on va la croire!», a blagué Myriam Ségal.

«Tabarnouche ça commence très bien!», a conclu Duhaime.