/sports/football/rougeetor
Navigation

Chadrick Henry quitte le Rouge et Or pour des raisons professionnelles

Chadrick Henry
Photo d'archives, ANNIE T ROUSSEL/ JOURNAL DE QUEBEC Chadrick Henry

Coup d'oeil sur cet article

Pour des raisons professionnelles et personnelles, le demi inséré est de retour dans le giron familial à Montréal et il suit quelques cours à distance pour terminer son certificat en communication publique de l’Université Laval.

Henry n’a pas accompagné le Rouge et Or en Floride en mars à l’occasion du camp de printemps. Le receveur ne fait toutefois pas une croix sur le football et il souhaite être en uniforme à l’automne.

Si ses démarches professionnelles n’aboutissent pas dans la métropole, Henry n’écarte pas un retour avec le Rouge et Or en août.

Si tout fonctionne comme souhaité et qu’il demeure à Montréal, Henry fera une demande de compassion auprès de USports afin de pouvoir jouer dès cette année et ne pas avoir à s’asseoir une saison comme le prévoit la règle au moment d’un transfert. L’entraîneur-chef Glen Constantin entend appuyer sa démarche afin d’augmenter ses chances d’obtenir gain de cause.

Henry a eu des rencontres avec deux équipes, mais tout laisse présager qu’il se joindra aux Stingers de Concordia. Il souhaite étudier dans le programme de journalisme à Concordia.

L’après Coupe Vanier n’a pas été facile pour Henry. Dans une défaite sans équivoque de 39-17 face aux Mustangs de Western, Henry a échappé au troisième quart une passe précise de Hugo Richard dans la zone des buts qui aurait procuré un touché au Rouge et Or. Laval a dû se contenter d’un placement.

Compte tenu des succès répétés du Rouge et Or, l’engouement pour le football universitaire est sans pareil à Québec, ce qui est une bonne chose, mais il y a parfois certains débordements.

Henry a été l’objet de critiques et de blagues de mauvais goût dans son milieu de travail.