/finance/pme
Navigation

Naviguer le vent en poupe

Le président de Kildir Technologies a quitté un emploi au gouvernement pour fonder son entreprise

André Verville, président de Kildir Technologies
Photo Diane Tremblay Au lieu de prendre une retraite dorée, André Verville, président de Kildir Technologies, travaille pour amener du beurre sur la table.

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il n’a pas été facile de quitter un emploi au gouvernement du Québec, André Verville a fait ce qu’il aimait, tout en restant dans son champ d’expertise, la géomatique.

« C’est un saut dans le vide. J’ai pris une grosse chance », se souvient André Verville, âgé de 63 ans.

Aujourd’hui président de Kildir Technologies, l’homme d’affaires de Lévis a renoncé à une carrière au gouvernement pour devenir consultant, avant de fonder son entreprise.

En 1979, il est entré au ministère des Terres et Forêts comme arpenteur-géomètre.

« C’était difficile d’entrer au gouvernement à l’époque. J’ai été engagé au service de la cartographie pour identifier les zones à risque d’inondation », a-t-il raconté.

« Rapidement, je suis devenu la personne clé en informatique dans le domaine de la cartographie. J’étais très motivé et au gouvernement, j’avais un gros carré de sable pour m’amuser. »

À la suite d’une compression salariale des employés de l’État dans les années 1980, il a senti qu’il plafonnait.

« J’avais l’impression d’être le dindon de la farce. Je travaillais avec des gens qui avaient moins de responsabilités et qui gagnaient 30 % plus que moi. »

Démissionner d’un emploi à vie

En 1986, à l’âge de 32 ans, ce père de famille de deux enfants a remis sa démission. Il est devenu consultant pour le gouvernement pendant deux ans. M. Verville a par la suite connu plusieurs cycles d’emploi.

« Une fois que l’on est parti dans le privé, la permanence n’existe plus. On navigue au vent », dit-il.

De fil en aiguille, il a créé en 2002 l’entreprise Géomatique Verville qui est devenue plus tard Kildir Technologies.

« Si j’avais fait toute ma carrière au gouvernement, je serais un full retraité, mais je serais sûrement aussi à la recherche de nouveaux défis dans ma vie. »

« J’apprécie beaucoup ce que je fais actuellement. Je me considère comme un préretraité. Le fait que je sois obligé de continuer à travailler m’oblige à rester actif, ce qui n’est pas une mauvaise chose. »

« Quand je regarde autour de moi, c’est “La croisière s’amuse”. Être retraité pendant 30 ans et ne rien faire d’autre que jouer à des jeux dans des résidences pour personnes âgées, je trouve que ce n’est pas bon pour le moral et le cerveau. Je préfère rester actif. C’est certain que ça prend la santé. »

Avoir des regrets

M. Verville a souvent eu des regrets d’avoir quitté son emploi au gouvernement. En ce qui touche les revenus, l’homme d’affaires estime avoir changé « quatre trente sous pour une piasse ».

« Cela n’a pas toujours été évident, surtout pour la famille qui a assisté aux hauts et aux bas qui viennent avec le lot d’être en affaires. Si je fais le bilan, je le referais probablement, mais il y a eu des moments où j’ai regretté. »

Kildir Technologies offre des services de levés photographiques aériens en collaboration avec des arpenteurs-géomètres. M. Verville, qui est aussi spécialiste dans l’industrie des drones, prévoit travailler encore cinq ans.

Kildir Technologies

Siège social : Lévis

André Verville : Président

Nombre d’employés : 1 à 5

2002 : Fondation de Géomatique Verville

2014 : Changement de nom pour Kildir Technologies

Activités : Services techniques en géomatique, cartographie, photographie aérienne et informatique. Aussi spécialiste de systèmes de gestion de drones.

UNE DE SES MEILLEURES DÉCISIONS

« J’ai utilisé ma propre boussole pour me guider dans ma carrière. Cela m’a permis de faire les bons choix à plusieurs occasions. »

UNE DE SES PIRES DÉCISIONS

« Nouer des partenariats trop rapidement. On est très motivé par de nouvelles opportunités et on s’embarque parfois trop vite avec quelqu’un. »


Vous avez vécu la même expérience. Écrivez-nous: pmeinc@quebecormedia.com