/news/politics
Navigation

Manifestants armés pour la guerre au G7: un scénario « écrit d’avance », lance Labeaume

<b>Régis Labeaume</b>
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Régis Labeaume ne se laisse pas impressionner par la menace des manifestants qui pourraient débarquer à Québec avec de nouvelles munitions en marge du G7 à La Malbaie.

« On est tout au courant de ça [...]. C’est sûr qu’il y a des techniques qui, malheureusement, se raffinent », a réagi M. Labeaume, hier, à un reportage du Journal, selon lequel des manifestants altermondialistes s’équipent de projectiles pouvant enflammer les habits des policiers et de puissants gaz irritants en prévision du sommet, en juin.

Le Groupe intégré de la sécurité du G7, auquel prend part la police de Québec, sera prêt à faire face à cette menace, assure-t-il.

Parées à toute éventualité

« Il y a un scénario écrit à l’avance. À chaque fois qu’il y a un sommet du G7, il y a des gens qui viennent protester, c’est normal, alors il n’y a pas de surprise », a-t-il estimé.

« Ils ont le droit, on est en démocratie. Bon, à travers ça, il y a toujours des casseurs, il n’y a pas de doute », a-t-il reconnu.

Selon M. Labeaume, les autorités sont parées à toute éventualité. « Tout le monde s’attend à tout, ici, alors, c’est le travail des policiers », a-t-il conclu.