/entertainment/celebrities
Navigation

Bruno Pelletier honoré à la polyvalente de Charlesbourg

Le hall d’entrée de l'établissement scolaire porte son nom

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Le hall d’entrée de la polyvalente Charlesbourg porte maintenant le nom d’Espace Bruno Pelletier. Le chanteur, qui a fréquenté cette école, rêvait d’être batteur, lors de ses années au secondaire. 

Coup d'oeil sur cet article

Bruno Pelletier était loin d’imaginer que le hall d’entrée de son école secondaire porterait un jour son nom. Un honneur et une première tout à fait inattendus pour le chanteur de 55 ans.

L’entrée de la polyvalente de Charlesbourg a été rebaptisée Espace Bruno Pelletier.

« J’ai été honoré et un peu étonné, lorsqu’on m’a approché pour ça. Il me semble qu’il faut être plus vieux pour recevoir ce genre d’honneur. Je réalise, en regardant mon parcours depuis mes années à la polyvalente et jusqu’à aujourd’hui, qu’il y a eu beaucoup de chemin de parcouru », a admis le chanteur, lors d’un entretien.

Bruno Pelletier a fréquenté cette école secondaire de Québec en 3e, 4e et 5e secondaires. Il rêvait d’être batteur à l’époque.

« Ma plus grande ambition était de sortir du sous-sol de mes parents et de donner un spectacle devant 25 personnes sur la rue ou dans la cour d’un ami. Je n’aurais jamais cru que je serais pour être chanteur un jour, que j’allais gagner ma vie avec ça et faire vivre ma famille », a-t-il laissé tomber.

Le chanteur a fait ses débuts dans l’amphithéâtre de l’école qui a été rebaptisé, mardi, « auditorium Desjardins de la polyvalente de Charlesbourg », à la suite d’une cure de rajeunissement et des investissements totalisant 400 000 $. L’auditorium avait été construit en 1970 et avait subi des rénovations au fil des années.

Une mise à jour qui a été financée par la Commission scolaire des Premières Seigneuries et par la Caisse populaire Desjardins de Charlesbourg pour en faire une salle multifonctionnelle de 463 sièges.« J’ai dû y donner mon premier ou mon deuxième concert. C’était avec le groupe Spectrum et j’étais derrière la batterie, pour jouer du Genesis, du Sting, du UZEB et du Ozzy Osborne dans le même show », a-t-il dit.

Volonté et persévérance

Bruno Pelletier n’avait pas remis les pieds dans son école secondaire depuis le 4 mai 1998, lors de l’inauguration du Mur des célébrités. Sa photo avait été la première à être apposée sur ce mur.

« C’est assez émouvant de revenir dans ces murs », a-t-il indiqué, livrant un message d’espoir aux jeunes étudiants qui sont à la recherche de leur voie.

Le chanteur raconte que la musique et le sport ont été ses premières passions.

« J’étais, lors de mes années à la polyvalente de Charlesbourg, un ti-cul introverti qui longeait les murs, qui était très discret et qui ne savait pas trop ce qu’il allait faire de sa vie. Je n’avais aucune idée de ce que j’allais devenir. Personne n’aurait pu voir ça de moi à l’époque », a-t-il raconté.

Le chanteur ajoute que tout devient possible lorsque la volonté et la persévérance sont au rendez-vous.

« Il y en a qui sont chanceux et qui savent très rapidement ce qu’ils veulent faire et c’est extraordinaire, mais pour ceux qui sont un peu mêlés, vous allez trouver votre chemin à un moment donné. Vous êtes, en ce moment, à une étape majeure, complexe et troublante, où il y a plein d’espoirs possibles. Ayez confiance », a-t-il lancé, touché par cet honneur.

Bruno Pelletier a donné, mardi, en soirée, le premier concert de l’auditorium Desjardins, à l’endroit même où il a fait ses premières armes alors qu’il était étudiant.

« Je suis hyper content d’être le premier à donner un concert dans cette nouvelle salle qui a toutes les qualités pour devenir un lieu de diffusion majeur pour les artistes professionnels. C’est une salle qui a tout ce qu’il faut », a-t-il précisé.