/news/education
Navigation

Nouvelles règles pour l'enseignement à domicile

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Couillard déposera jeudi à l'Assemblée nationale un règlement visant à modifier les règles pour les parents qui veulent faire de l'enseignement à la maison, a appris TVA Nouvelles.

Le ministre de l'Éducation soutient que son règlement va permettre de mieux encadrer les élèves qui vont à l'école à la maison et permettre de les raccrocher au système.

«La plupart des gens qui font l'école à la maison ne sont pas inscrits dans les commissions scolaires, et ça, c'est ce qu'on sait lorsqu'on parle avec les différents groupes», a affirmé Sébastien Proulx.

Le règlement qu'il va déposer «détermine certaines conditions et modalités qui doivent être remplies pour qu'un enfant soit dispensé de l'obligation de fréquenter l'école».

Un projet d'apprentissage acceptable pour faire l'école à la maison doit, selon le document, «comporter des activités variées et stimulantes visant l'acquisition d'un ensemble de connaissances et de compétences diverses, incluant l'apprentissage de la langue française, d'une autre langue et de la mathématique», peut-on lire.

Il n'y a donc pas de science, d'histoire ou d'arts obligatoires. Une situation que plusieurs décrivent comme inconcevable ou étrange.

La CAQ croit que ça revient à légaliser les écoles illégales, car rien ne garantit que les enfants suivront l'ensemble du programme scolaire ni qu'ils seront préparés pour les examens qui donnent accès au diplôme.

«Des gens qui veulent que leurs enfants n'aient pas de cours d'histoire et de science n'en auront pas avec la bénédiction du gouvernement libéral», a expliqué le député de Chambly, Jean-François Roberge.

Sébastien Proulx estime qu'il sera plus facile de savoir qui est inscrit à l'école à la maison, plus facile pour les commissions scolaires de les encadrer, même si rien dans son règlement n'oblige les parents à respecter l'ensemble du programme scolaire.