/sports/football
Navigation

Front commun des équipes collégiales de football de Québec

Élites
Photo Richard Boutin Les entraîneurs Victor Tremblay, Pierre-Alain Bouffard, Dave Parent, François Dusseault et Claude Juneau travailleront de concert au sein du programme des Élites de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Les équipes collégiales de football de la région de Québec font front commun pour offrir une meilleure expérience aux jeunes qui se joindront au programme des Élites de Québec qui prend part à la Coupe Spalding à chaque été.

De janvier à juillet, les rivalités entre les Élans de Garneau, les Faucons de Lévis-Lauzon, les Titans de Limoilou et le campus Notre-Dame-de-Foy seront mises de côté alors que se tiendra une « super » clinique d’entraîneurs (26, 27 et 28 janvier à Limoilou) pour les coachs du réseau scolaire ainsi que les camps de sélection U-15 et U-17 en prévision de la Coupe Spalding. Les Diablos de Trois-Rivières participeront aussi à ce front commun et une invitation sera lancée à toutes les formations collégiales de l’Est-du-Québec.

« On voulait mettre le développement de notre sport en premier, a expliqué le responsable des sports à CNDF et coordonnateur des unités spéciales Victor Tremblay qui dirigeait seul le programme des Élites au cours des dernières années. On veut que notre sport soit en santé. Ça va être un plus pour tout le monde. »

Éviter les erreurs du passé

Le projet a été initié par une discussion entre Tremblay et l’entraîneur-chef des Élans Claude Juneau.

Dave Parent voit d’un bon œil cette union des forces. « Dans le passé, tous tiraient la couverture chacun de leur côté, a illustré le pilote des Titans. On se rallie pour une bonne cause. Ça aurait dû se faire il y a longtemps. Il faudra éviter les erreurs du passé où on assistait à du maraudage entre les programmes scolaires. On va éliminer ces barrières en s’assurant qu’il n’y ait pas de maraudage. Les jeunes vont être gagnants puisque tous les entraîneurs collégiaux ont des philosophies différentes. »

« Nous avons la chance de faire du football à temps plein et c’est notre façon de redonner au foot régional, de renchérir le pilote des Faucons Pierre-Alain Bouffard. On pourra partager de nouvelles techniques et approches aux entraîneurs des écoles secondaires. »

Rivalité

Dusseault est content de ce changement de direction. « Ce fut toujours une lacune au Québec, a mentionné l’entraîneur-chef des Diablos. Aux États-Unis, il y a une entraide et un respect entre les entraîneurs et tout le monde échange même si ce n’est pas une expérience nécessairement facile. Il y a une grosse rivalité, mais on va travailler ensemble de janvier à juillet. »

Juneau souhaite que cette initiative perdure au fil des ans. « On ne veut pas faire ça pour un an. C’est important d’inclure tout le monde. Il faut oublier le passé et être inclusif. » Des entraîneurs collégiaux et scolaires seront impliqués au sein des équipes U-15 et U-17.